Situation de Jeu de golf 6 – Bois de parcours***

***Les mots soulignés vous apporteront des informations complémentaires

Le bois du parcours s’impose dans une situation de JEU pour atteindre une cible lointaine ou corriger une erreur du coup précédent. L’intention est de concevoir un coup de direction sans trop être attentif à la précision. Mais rester sur le fairway….

Souvent le joueur inclut dans sa conception du coup au bois un effort physique juste pour la longueur.

L’évolution athlétique des joueurs en compétition d’aujourd’hui fait que les organisateurs allongent les distances des trous surtout chez les professionnels.

Comment intégrer en plus la clé de précision ? Souvent les greens sont durs et secs. Les joueurs travaillent les effets sur les balles pour maîtriser leur distance et vitesse de leur arrivée.

Le bois de parcours est très utilisé par une joueuse (amateur ou professionnelle) pour avoir plus de longueur sur son parcours

Les bois 3, 4, 5, 7, 9 ?

Faire jouer les jeunes tôt, apprendre le bois sans jouer dans un bois!

Le bois de parcours est à maîtriser en longueur, comme avec ses fers. Le découvrir est inscrit dans son apprentissage dès que l’apprenti aime son JEU et veut un sac neuf.

Il est amusant de voir que pour les plus jeunes, le sac de débutant comprend 4 clubs : putter-2 fers et un bois.

Plusieurs bois à choisir pour avoir un meilleur JEU dans son sac

Le club initial est souvent un bois 5 pour son parcours, mais aussi son tee de départ. Le bois 5 a un esprit particulier accordé par beaucoup de joueur. Il permet d’aller loin et d’être précis en direction et pas loin de sa cible.

Pour ajuster sa longueur et sa précision, le bois 7 est proche de types de clubs hybrides. Ces derniers sont différents entre le fer et le bois. Ce qui veut dire que l’utilisation du bois sur le parcours est proche de son swing de fer.

Avez-vous appris votre swing par le jeu avec un seul fer? Etonnante et magnifique histoire de Severiano Ballesteros dans le golf espagnol.

Préparation du swing de bois de parcours

Sur le tee, le bois prend la balle quand il remonte. Juste adaptation de son swing de fer

La distance de la cible-objectif est à maîtriser dans son JEU sur chaque coup de golf. Chaque chemin de longueur des joueurs est à découvrir avec tous leurs bois.

L’apprentissage de ce club est souvent mené sans cible. Tout coup de golf impose de décider de son but à toucher. Domaine à préciser avec attention par les moniteurs à tous les débutants.

Dans le jeu d’aujourd’hui, les exemples des professionnels demandent de chercher sa plus grande longueur. Est-ce la recherche de facilité d’utilisation du bois de parcours? Le rough entoure le fairway, les obstacles sont parfois cachés ou dans le JEU. Avec l’introduction de sa puissance dans un coup, celui-ci est souvent envoyé ailleurs que sur le fairway. Constat du JEU chez beaucoup de messieurs.

Imaginer que son bois glisse au sol!

Les coups à jouer pour agresser le parcours ou réparer une erreur précédente sont plus faciles à concevoir si le parcours est connu.

Les parcours ont des courbes, les greens sont défendus, secs et durs, attaquer au bois ou reprendre une longueur est à maîtriser par son calme intérieur.

L’alignement du joueur pour son bois de parcours est à fixer sur le milieu du fairway. On avancera ainsi plus vite sur son temps de JEU à toutes ses parties. Le temps du parcours de golf est long avec la recherche des balles égarées par les joueurs, beaucoup moins par les joueuses.

Calmer son jeu des bois

La préparation du coup est à entourer de l’imagination de la trajectoire. Etudier le dessin d’un parcours, mieux le connaître permet d’augmenter sa vitesse de jeu. L’art de jouer est l’anticipation de la conception de ses coups.

Maîtriser son JEU avec la maîtrise de son JE

Jouer un bois entraîne de la longueur pour sa balle, sur le chemin du prochain coup. Sa recherche de calme est à inclure dans sa respiration de cohérence cardiaque en JEU.

Il a appris son jeu autrement

La première image du coup futur est engagée de derrière la balle. Son effet de trajectoire, droite, fade, draw… est à décider et maîtriser.

Il est impératif pour le joueur dans cette pratique de le faire avec attention et rapidité. L’objectif de résultat qui intervient souvent dans une compétition allonge beaucoup le temps de JEU.

Un constat qui empêche le développement de ce sport parmi les jeunes et ceux qui ont des activités. Pourquoi ne pas offrir une organisation des clubs avec une coordination économique et stratégique différente?

Des bois incontrôlés

Pour sa direction précise garder sa ligne de jeu directe

Souvent le bois impose des recherches d’effet dans la balle pour éviter l’obstacle du parcours ou l’erreur commise . La conception des coups avec un bois nous impose des recherches de trajectoires, nous devons inventer notre JEU. La distance se précise en maîtrisant son effort de sa puissance.

Bois = précision de posture

Or, elle est atteinte par la caractéristique de chaque club qui est bien plus long que les fers. La vitesse de ce club transmet de la puissance à contrôler pour rester au final précis.

L’apprentissage des effets de trajectoires est souvent mené avec les bois de parcours suite à nos constats en JEU ou dans les leçons. Pourquoi ne pas apprendre tout son JEU, juste avec des fers? Comment intégrer le JEU dans les leçons initiales?

Caractéristiques des bois de parcours

Apprendre le bois toujours avec sa cible

Pour la distance, chaque bois est différent, il est à utiliser avec une intention de rythme calme de frappe de la balle. La raison est que tous les bois sont plus longs que les fers. Les clubs hybrides sont intermédiaires entre bois et fers.

Contrairement au fer, la recherche de longue trajectoire demande à ce que la tête de club glisse sur le sol. L’intérêt d’apprentissage est de sentir cette pratique. Sur tee ou le sol, la vitesse du club en descente s’engage toujours en accélération permanente.

Glisser son club de bois sur le sol pour toucher sa cible

La solidité de son ancrage au sol pour les bois permet une assurance physique. Ce long club en swing transmet à chaque joueur de la puissance de rotation qu’il est nécessaire d’équilibrer.

La prise de grip est similaire au swing de fer. Sa pression sur le grip est un peu plus forte. La main haute permet de maîtriser la puissance créée par un bois, le club est long. Cette main maîtrise le maintien de la direction du club dans le plan de rotation du mouvement.

Apprendre et maîtriser les bois

Où que l’on soit prendre une cible

Les accessoires d’aide à sa tenue d’un bois existent et l’apprentissage régulier du bois est plus rapide. La compréhension du mouvement global est liée au swing des fers qui est à maîtriser dans cette situation de JEU.

Les exercices au fer jouent sur les bois si lors de chaque coup une cible est choisie. Cela est dans le JEU, mais aussi dans chaque entraînement stable où nous engageons notre intelligence situationnelle. Chaque cible introduit en nous une adaptation de sa confiance en JE.

En répétition, sur le parcours, nous venons pour apprendre et mémoriser nos mouvements de JEU. Nous pouvons y ajouter d’autres endroits, chez soi, dans un lieu de choix, sans pression de compétition mais en ayant attention à son JE.

Pragmatisme d’apprentissage du bois de parcours

A la conception de chaque coup en JEU ou à son lieu d’entraînement, passer derrière la balle et choisir la cible à atteindre.

Posture précise pour son bois, pas de force, une assurance

Chacun est invité à imaginer la trajectoire, sa direction et sa distance selon son club. La précision au début de l’apprentissage se définit par un cercle cible de plus ou moins grand diamètre.

L’objectif initial de trajectoire est d’être le plus droit possible. L’issue est une bonne composition de son équilibre physique . L’ancrage du bas du corps facilite la montée et descente du bois avec le haut du corps.

L’attention pour le calme de la montée garde le joueur en équilibre. Le bois invite à la distance, donc la puissance du club s’impose à soi. Le joueur est consciemment ou inconsciemment déséquilibré, ce qui crée des coups avec des trajectoires peu précises.

L’apprentissage du grand club demande une régularité de son mouvement de swing

La montée maîtrisée par son rythme lent intérieur permet l’accélération permanente de la descente du club. Le mouvement lent au sommet permet de lancer sa vitesse de club sans perdre son équilibre du corps.

Avec les bois de parcours, dans sa préparation de posture équilibrée, ancrée du bas du corps, la balle est placée en avant de son centre du corps.

Plusieurs enseignants dictent des qualités à engager :

David Leadbetter

– Jean Marc Espelt

Charles Marchildon

Simon Camirand

David Bobrowski

Le rythme de swing du bois de parcours

Les bois de parcours se frapperont au sol, sur le fairway, mais aussi dans le rough parfois ou le sable et sur un tee. Dans chaque coup près ou loin, sa maîtrise de rythme intime est important pour la régularité de son JEU . Je ne sais pourquoi beaucoup de joueurs engagent avec leurs bois la seule distance.

Bryson DeChambeau avec son effort physique a perdu de sa précision

Avec les bois (comme tous les autres clubs), la vitesse de la tête de club transmet la puissance de frappe de balle. La puissance est incluse dans la régularité, l’équilibre et la précision de chaque joueur. Eviter de travailler sa distance par le travail essentiel musculaire. De jeunes enfants vont aussi loin et plus que leurs parents.

Notre connaissance de swing des fers au début nous a appris son rythme. Lors des exercices avec les bois, appliquons ce même rythme mémorisé au début pour sentir, mémoriser la puissance de ces clubs. La vitesse de tête nous transmet le besoin de contrôler la puissance pour rester équilibré et précis vers la cible.

Pour être efficace dans ses choix de longueur, optimiser sa posture pour faire glisser le bois sur le sol.

Adapter son bois avec la connaissance de ses fers

L’apprentissage du bois permet de comprendre comment adapter son swing de fer sur plusieurs rythmes possibles de précision. Chaque situation de jeu invite son niveau de la confiance à entrer en jeu, selon la situation et la qualité de soi à adapter.

Au cours des exercices de recherche avec les bois, utiliser les baguettes au sol et aussi dans les limites de mouvement. Des accessoires qui forment notre vue et aussi les mémoires de mouvement régulier et équilibré.

Intégration de la puissance de frappe avec les bois

Avec la puissance de frappe intégrée de manière consciente ou subconsciente, contrôler son club le mieux possible. Imaginer un passage rectiligne de sa tête de club sur une ligne 30 cm avant et après la balle.

Sur un tee ou sur le sol, maîtriser son équilibre avec la meilleure vitesse de tête

Quel lancement de vitesse du club est le meilleur pour soi ? Comment équilibrer les appuis au sol ?Rester stable avec le haut de son corps? Faire un progrès de la direction droite sans effet de slice incontrôlé? Pas de force, juste sa vitesse de tête de club et son équilibre.

Dans sa formation, l’utilisation des bois vient après les autres clubs. Le mouvement nous ouvre au ressenti de la puissance des bois (et des hybrides). A la fin du coup, analyser le succès et l’échec du travail réalisé fera progresser chaque joueur.

Apprendre à analyser personnellement le coup réalisé, confronter ses images irréelles avec le coup réel. Son devenir de JEU est dans son JE.

Maîtriser ses bois en JEU

Des accessoires d’aide de son esprit pour gagner du temps d’apprentissage

En cours de ses entraînements, pour le contrôle de son geste global quelle que soit la puissance engagée, utiliser des baguettes de ligne pour ses directions. Pour disposer de bonnes informations sur ses gestes, poser la balle proche de baguette de frappe ou d’une boîte L. Le club tangentera sans rien toucher, objectif technique total du swing.

La mécanique pour sentir comment réagit son corps en équilibre

Pour conserver une précision de direction pour poser la balle sur sa cible, effectuer un backswing lent. Du sommet, le début d’accélération de sa tête de club vers le point de frappe de la balle ne déclenche pas de déséquilibre du plan de swing.

L’apprentissage avec un accessoire physique nous donne des repères sur nos mouvements de swing avec les bois ou les fers. Nous pouvons aussi nous comparer avec une ou un modèle de vidéo par notre mouvement filmé en jeu ou au practice.

Le golf change pour son apprentissage

Visite et essai qui m’ont ouvert l’esprit sur le JEU

Des centres de cours et d’entrainement électroniques s’implantent en ville comme le Canada ou les Etats Unis ont réalisé depuis longtemps. Au Canada, en plus des cours électroniques, chaque semaine, il y a aussi des rencontres d’équipes. Golfskills existe près à Chavenay (78450).

Simple et utile au golf de La Valdaine

Pour améliorer son swing de bois de parcours par le geste très lent, nous pouvons effectuer l’exercice très lent. L’image irréelle de notre situation de JEU répété marque notre cerveau, cela nous mémorise le geste en cours d’apprentissage.

La pensée en images construit notre mémoire de swing et adapte notre confiance en plus de celle que le JEU et le JE conditionnent. Nous baissons nos effets de stress en travaillant chaque situation de JEU. Une situation à créer nous ouvre l’esprit pour être efficace dans nos choix et décisions.

Les exercices de swing nous aident dans le JEU et le JE

Les dames jouent beaucoup les bois pour avoir la longueur dans leur JEU

L’intention physique des bois est assez naturelle, sur le sol ou sur tee. La recherche de précision, pour les amateurs de haut niveau et les professionnels, demande un effort de maîtrise totale de ce type de club.

En plus de la visualisation dans le moment de concentration, la nécessité de mesurer et contrôler son stress est sensible. Le stress du joueur de haut niveau vient de plusieurs engagements, le physique (effort non maîtrisé), la chimie (adrénaline, cortisol), les émotions (peur, colère…)

Le stress est un ami ou un ennemi dans chaque coup de golf.

La concentration de JEU demande la visualisation de son JE(U)!

L’entraînement sur chaque situation de jeu de 1 à 7 permet de prendre conscience de ses stress ressentis. Leur analyse, les progrès et corrections dans chaque exercice se mémorisent.

Des techniques de soins, respiration adéquate, visualisation efficace, sont des éléments à mettre personnellement dans les situations de ses actes du moment présent.

A chaque situation de compétition, nous retrouverons la sûreté acquise dans les exercices de chaque situation de JEU. Elle nous sert pour débuter sa conception et sa concentration de création de son coup futur.

Le responsable du JEU, putting, chipping, approche et cette situation de JEU d’un bois est toujours celui qui a les clubs en main.

Michel Prieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.