Imaginer le jeu des enfants

Pour les jeunes gens intéressés par ce sport, nous avons eu des exemples intéressants par les professionnels de golf en tournoi. Possibilité d’imaginer un apprentissage nouveau pour le futur de l’envie de jouer même très jeune.

Rentrés dès leur école, beaucoup aiment la partie en compétition. Un apprentissage nouveau de leur vie

Pour espérer avoir un joueur au classement mondial dans l’avenir de ce sport en France, je crois vraiment que l’enseignement doit en être élargi et renforcé, proposé très tôt aux jeunes gens qui le souhaitent.

Un jeune joueur devrait être accompagné avec amour par ses parents, mais aussi faire partie d’un groupe sain et attentionné comme je l’ai indiqué sur un article précédent.

Les enfants peuvent apprendre à jouer au golf très tôt.

Papa ou maman aident souvent…

Apprendre à jouer encore jeune, vous l’avez compris, a un intérêt : le jeune joueur découvre en lui des liens nouveaux et intéressants.

Il a le plaisir de jouer face à ses situations nouvelles. Son objectif est de ressembler au plus tôt à ce qu’il repère chez ses parents et les grands joueurs (ou joueuses) qu’il voit en vidéo ou dans des compétitions montrées à la télévision.

… et cela crée des liens dans sa vie de tout petit.

L’origine de sa conception du jeu vient d’un endroit dont nous avons peu parlé : son cœur et seulement ensuite son cerveau. J’insiste sur le fait que le corps est sensible à ce que l’on aime ou pas.

Les sciences nouvelles démontrent que le cœur a des neurones qui transmettent des “ordres” au cerveau qui va alors très vite faire des actions avec nos autres parties du corps.

Le lien entre le cœur et le cerveau est aujourd’hui mieux défini dans beaucoup de pays.

Etudes nouvelles de l’amour dans son geste.

Si notre apprentissage du golf fait aimer en premier le drive et ne pas aimer le chipping ou le putting, nous aurons des actions différentes lors de nos entraînements. Notre façon d’imaginer une performance va être difficile dans ce que l’on n’aime pas.

Domaine très activé mais nécessaire de le partager.

Il est possible de comprendre cette idée dans d’autres activités personnelles et parfois dans plusieurs.

Aimer le dessin, la musique ou la natation va développer intelligemment et aussi facilement chaque enfant.

Aimer jouer avec sa tablette ou regarder les films à la télévision le gênera sans doute dans beaucoup d’autres activités…, mais il apprend quand même sur les jeux offerts par les nouvelles technologies.

Sur ces systèmes , je peux tout trouver

Les parents sont parfois dans ces domaines en difficulté pour les aider à les utiliser. Les possibilités d’apprendre sont multiples suivant l’envie qui anime un jeune ou soi-même plus âgé.

La visualisation permet souvent de trouver des solutions aux connaissances que l’on découvre.

Nous y reviendrons en détail prochainement

Le partage avec les parents est à créer.

Les liens intérieurs de chacun sont importants comme je l’ai déjà souligné, mais les liens extérieurs le sont aussi. Les relations enfants-parents se font par des vibrations comme l’ont expliqué des médecins américains (McTaggartDispenzaLiptonDyer…) et depuis peu quelques français (ServantLefrançoisMadelrieuxCaron). Soulignés découvrez les aussi.

Des tournois nouveaux partout

Le rôle des parents pour le golf est important, si les jeunes l’apprennent très tôt. Le golf à BornForGolf Tour offre des possibilités de compétition bien organisée sur 9 trous à 5 ou 6 ans et l’assistance des parents pour ces petits.

Je conseille juste aux parents de veiller à ce que les petits aient de multiples découvertes dans leur famille.

Ils suivent parfois leurs frères et sœurs, l’école et d’autres activités : musique, chant, culture, gymnastique et divers autres sports…

Accompagner, assister et soutenir pour grandir

J’ai pu voir certains faire de la musique et du football, puis rugby en Nouvelle Zélande par exemple. Certains habitent près de la Méditerranée ou de l’Atlantique et apprennent à nager puis faire du bateau.

Toutes ces activités leur ouvrent des notions de plaisir et aussi d’intelligences complémentaires qu’ils pourront ensuite mettre en œuvre dans leur jeu de golf.

Si les parents jouent au golf, ce sera l’opportunité d’accompagnement par rapport aux propres défauts repérés et pouvant être améliorés. Des rencontres communes qui donnent de la tension et un peu de stress à chaque pratiquant, tout en le faisant grandir.

L’enseignement de golf : une possibilité pas toujours facile.

L’apprentissage des très jeunes n’est pas toujours assuré par un enseignant professionnel compétent, sensible à cet intérêt.

La qualité d’enseignement est différente dans tous les lieux

Les cours des très jeunes joueurs ne sont pas la plupart du temps de bon niveau. Je le regrette vraiment.

Je proposerai un programme précis dans quelques articles prochainement.

Peut-être comprenez-vous que je souhaite que l’enseignement du golf pour tous les joueurs ne soit pas que dans le seul geste du corps. Le lien corps-esprit au golf est très important pour être précis dans ses choix de Jeu (comme de Je).

On apprend très souvent ailleurs pour la conscience et sa confiance.

Chacun a une individualité dès sa naissance dont il est nécessaire de tenir compte. Elle vient de l’expérience de sa naissance à l’âge de 7 ans où dans cette période notre intelligence est orientée (David Wechsler, John B. Caroll…).

Acquérir la confiance, la conscience, une capacité à choisir une activité précoce peut surprendre beaucoup de parents aujourd’hui. Les enfants sont attentifs à tout ce qui les entourent dès leur naissance. Les liens avec leur entourage les aident dans leur développement au jeu, mais aussi dans leurs activités futures.

Si cette période ne se passe pas bien pour un enfant, il aura des conséquences un peu difficiles dans son évolution avant d’avoir 14-17 ans et même bien plus tard.

Un outil à connaître par tous : EFT

J’ai appris l’EFT (Emotional Freedom Technic) pour diminuer mon propre stress et certains défauts dans ma précision de jeu.

L’EFT offre des possibilités de jouer plus calmement. Si nous avions de informations sur cette pratique en étant plus jeunes nous serions plus ouverts et forts en grandissant.

Apprendre pour soi

Quelques gestes qui nous calment sont à montrer aux plus petits et avec leurs parents. Ce qui les amènera à en apprendre un peu plus pour s’en servir eux-mêmes de façon à améliorer leur vie.

Des cours initiaux peuvent être acquis auprès de Noëlle Cassan sur ses vidéos.

Je l’ai conseillé à plusieurs jeunes, ce qui les a rendus plus efficaces dans leur propre jeu de golf mais aussi leurs autres activités.

Vous pouvez également choisir dans votre région des praticiens EFT qui pourront vous aider de cette façon.

Visualisation du geste corporel

L’apprentissage d’un jeune se fait efficacement par ses outils TV ou ordinateur parental. Mon expérience est venue par cette pratique grâce à David Leadbetter. Plutôt que de prendre des leçons de golf, un jeune qui a envie d’y jouer trouvera des clés intéressantes sur un champion modèle (et même plusieurs) sur un grand écran.

Inutile d’insister sur l’efficacité de la visualisation qui est démontré dans de multiples activités comme la cuisine, la réparation d’une voiture ou le dessin d’art…

Comment apprendre sur un terrain ?

Quand j’aime, je regarde tout et j’essaie pour être plus fort

Apprendre tout jeune est très facile même si l’enfant a 4 ou 6 ans. Le jeu peut être direct après la visualisation du geste. Les exemples des parents ou des frères et sœurs qui jouent aussi peuvent parfois intéresser le plus petit et ainsi ils les imitent.

Par contre si le petit n’aime pas le jeu, pas la peine de le pousser souvent au golf, son apprentissage sera inintéressant pour lui. Dans le cas contraire, il pourra rentrer en compétition avec son frère et sœur rapidement selon ses envies.

Le jeu d’un petit, comme je le préconise pour un joueur, est de rencontrer des situations de jeu putting-approche-swing fer-swing bois, bien dans cet ordre précis.

Le petit jeu est un fondement pour toute la performance de jeu en golf. Les professeurs ne sont pas tous de cet avis et je le regrette.

Comment faire le lien entre le corps et l’esprit ?

Aimer ce que l’on projette et que l’on découvre. Si notre cœur nous pousse parce que l’on aime notre activité, notre corps est impliqué et notre esprit aussi. Gregg Braden va vous en dire un peu plus.

Possible de trouver ce lien rapide dans plusieurs activités pour soi en étant adulte, mais pour les enfants, c’est une grande expérience aussi quand ils découvrent leur vie.

Grandir dans la vie et toujours découvrir

Un enfant observe et tente bien des choses nouvelles autour de ses parents et des gens qui l’entourent.

Très jeune, il fait des expériences difficiles ou qui lui plaisent vraiment et cela va le marquer en vibrations intérieures qui auront une incidence sur son futur.

Les connaissances qu’il aura viendront de ses parents et sa famille au début, puis dès qu’il va à l’école, sa capacité d’observation est plus large. Ces émotions multiples pourront être choquantes ou le rendre ouvert et performant.

Ces émotions font directement les liens entre son corps et son esprit. Le stress trouve son origine dans ces découvertes sans en être toujours conscient ni confiant.

Je vous en parlerai plus complètement dans d’autres articles prochainement.

Quelles clés à utiliser ?

Trouver pour un jeune joueur l’entourage qui l’assiste dans le jeu qu’il aime. Chacun est particulier, aux parents de lui faire découvrir le jeu qui le séduit dans son esprit.

L’accomplissement de Tiger Woods est dans son petit jeu depuis longtemps.

Je vous ai déjà signalé l’importance en golf du petit jeu, putting et shipping-wedging. Pas besoin de forces mais d’intelligence. Possibilité de partager son jeu avec ses parents, ses frères et sœurs, mais aussi ceux de l’école de golf.

Il me semble important que cet apprentissage soit fait autour du jeu avec l’entraîneur. La zone d’entraînement doit être imaginée par lui pour en faire des exercices courts. Introduire la notion de compétition pour voir comment chaque jeune se comporte.

Le jeu court est l’occasion de faire progresser chacun par son individualité. Aucun joueur n’est similaire à l’autre même dans la famille.

Le partage et l’échange sont importants avec les parents, le jeu nouveau appris aide les jeunes dans leurs évolutions.

Beaucoup de temps sur le putting et le chipping dès le début des leçons pour devenir plus grans dans son jeu

Avec leurs échanges, les parents prennent alors l’initiative de faire des demandes d’accompagnement aux entraîneurs. Mettre des objectifs en place chaque année dans le jeu est une découverte motrice et permanente.

Ainsi les jeunes vont découvrir petit à petit la meilleure manière d’être efficace avec leur corps et leur esprit intuitivement autour de leur entraîneur.

Avec ces manières de pratiquer nous aurons la possibilité d’avoir des champions mondiaux prochainement.

Nous entrerons dans des détails de ce jeu prochainement.

Michel Prieu

2 réponses sur “Imaginer le jeu des enfants”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *