La formule magique: Beau Bien Bon

Bonjour à tous,

Plus qu’une formule, l’art du jeu!

Un nouveau play-off de perdu par un français à l’Open de Maurice. Beaucoup de français dans e top 10 et tout le monde se réjouit. Pas moi !

Je me pose la question depuis des années et j’ai trouvé des pistes de progrès. Je les ai fait connaître aux intéressés. Sans réponse encore, mais je sais que la vérité surprend.

Ils ont raison: laisser maturer la réflexion avant de passer à l’action est une sage solution. Rendez-vous l’an prochain!

Lecture, musique et golf

Ce n’est pas mon propos d’aujourd’hui. Il y a peu, j’ai été invité par un de mes mentors à lire Elizabeth Grimaud.

Décidément ce nom apporte au golf des opportunités enrichissantes.

Hélène Grimaud dans son magnifique « Variations sauvages » m’avait convaincu de pratiquer mieux la visualisation d’action pour préparer mes coups d’approche avec plus d’attention.

Elizabeth Grimaud a une formule magique pour jouer au golf avec tout son être : pour être heureux sur un parcours jouer Beau Bien Bon !

Vous allez encore penser que je divague mais pas du tout. Suivez-moi un moment.

Etes-vous satisfait de votre jeu ? Est-il beau ? Est-il bien ? Est-il bon ?

La formule 3B

Qui a fixé les limites de votre jeu ? Personne d’autre que vous. Voilà que la formule de 3B vous donne l’opportunité de réviser vos ambitions à la hausse.

dig

J’écris ces mots, coincé dans les grèves en Région Parisienne après avoir assisté à l’Assemblée générale d’un club de golf heureux à Gagny: L’Ecole de golf de Cyril Ferran. Lui aussi a trouvé la formule pour rendre des joueurs heureux dans leur golf.

Il emmène directement ses joueurs sur un parcours et a pour objectif, le plaisir de jouer et d’être en accord avec soi. Plus que les diriger, il accompagne ses joueurs.

En cela il cultive le Bon en premier , passe au Bien pour arriver au Beau.

Personnellement ma réflexion de ce matin pluvieux puisque je viens de lui présenter ma méthode d’apprentissage par le jeu est que je veux rester dans la ligne magique de Beau Bien Bon.

Elizabeth Grimaud définit ainsi ses 3B :

Beau : « qu’est-ce qui éveille et réjouit mes sens ?

Bien : « Qu’est-ce qui nécessite mon attention ? »

Bon : « Qui a besoin de mon humanité ? »

Tout au long de la lecture à chaque page, j’ai pensé que le golf réunit tout ça.

Respecter les 3 B en jouant au golf nous met dans « la zone ». Celle qui nous permet de jouer au meilleur de soi-même.

Imaginer son jeu: le créer

Pourquoi joue-t-on au golf ? Parce que c’est beau.

Le cadre du parcours qui joue avec la nature, ce vert qui nous ressource dans le dessin d’un architecte dont le dessein est à comprendre.

Le lancer est beau, comme un pas de danse. Avec notre musique intérieure, il devient l’expression de soi. Optimisme, spiritualité, dépassement de soi, créativité, le swing est tout cela à la fois.

Ce n’est pas comme cela qu’il vous est appris aujourd’hui mais ma méthode d’apprentissage par le jeu (GE2M) vous apprendra cela. C’est dans ce but que je vous demande de visionner en premier un très beau modèle qui donne du sens à votre projet.

A vous de prendre votre Bien en mains. « S’appliquer, s’impliquer sont l’essence du bien, le bien façonne, améliore l’estime de soi ».

Qu’est-ce que j’entends dans vos propos : « je suis nul, … ce jeu, ce n’est pas pour moi… ».

Le bien ne parle que de sa propre performance. Juste une attitude mentale pour profiter du jeu afin d’avoir du plaisir et rester en bonne santé.

L’effort fait pour jouer demande toutes nos qualités. Les erreurs sont là pour nous montrer l’opportunité de les corriger. Le bien du golf est qu’il est un jeu avec soi.

La zone (The flow)

Cela s’applique aussi aux joueurs de golf de haut niveau de la même façon. Quand ils ratent le cut ou la victoire, ils n’ont pas fait bien.

Pour être dans la zone 5 piliers concernent le bien :

  • Nutrition
  • Respiration
  • Concentration
  • Visualisation
  • Ancrage

Sans ces fondements travaillés chaque jour, la victoire s’échappera vers un autre.

Le pays, une fois de plus est en grève. Le blocage vient du fait que nous n’avons pas appliqué ni la méthode des 3B depuis des générations, ni travaillé les piliers pour être dans « la zone ».

Je ne me suis pas égaré : le golf c’est la vie !

Bien-faire, bien-vivre concerne tout notre être. Pour être imaginatif au golf, jouer est naturel et instructif. Nous apprenons de nous, alors il n’y a pas de limite.

Nous ne pourrons jamais atteindre le meilleur de notre jeu si l’on ne se met pas en chemin pour tenter de progresser un peu chaque jour.

La méthode GE2M d’apprentissage par le jeu, vous parle de vous. Vos doutes vous apprendrez à les lever. Une croyance se change en un instant.

Comptez-sur moi et ceux qui m’entourent pour montrer que vous avez plus de talent que vous ne pensez. C’est juste que vous avez gardé le frein à main au moment de le développer.

Le golf crée du lien

Et naturellement la méthode nous relie au Bon. Le bon est une clé de contact. Nos échanges autour de la méthode auront créé de la confiance. Encouragé vous serez plus motivé pour cultiver à votre tour votre confiance en soi, volet de l’estime de soi avec l’image et l’amour de soi.

Nous sommes toujours plus sévères avec nous-même. Mais le travail en groupe arrangera cela. Apprendre à tout âge, s’activer dans ce qui nous plaît est un gage de longévité.

Le golf est bon pour ça. Entrer dans un club à l’autre bout du monde avec la confiance du Beau Bien Bon trouve son ancrage : les gens qui jouent avec vous deviennent des amis. Je témoigne en avoir dans le monde entier. Sur le sujet j’ai plein d’histoires à raconter.

Le jeu de golf est bien dans la triade du Beau Bien Bon.

Dans l’un ou l’autre votre jeu a de quoi s’enrichir et vous de vous épanouir.

Bon golf à tous !

Merci de me donner votre avis, nos échanges seront fructueux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *