Le golf invite à changer sa vie

Sir Sean Connery et son jeu

Acteur, sportif et joueur de golf passionné dans ses activités

J’ai aimé ce qu’un jour, Sean Connery nous a dit sur son jeu : « Et là, j’ai attrapé le virus. J’ai commencé à prendre des cours et cela a presque pris le dessus dans ma vie.

C’est comme une métaphore de la vie. Au golf, vous êtes essentiellement seul, en compétition contre vous-même et en essayant toujours de faire mieux.

Si vous trichez, vous serez le perdant, car vous vous trompez vous-même. »

Comment changer sa façon de jouer?

Réflexion d’être, partout où nous sommes.

J’espère que vous êtes conscient, confiant quand je vous parle du golf et souvent de son apprentissage. Dès mon entrée dans le jeu de golf, j’ai découvert qu’il me montrait aussi, comment être efficace dans mon métier lui-même, hors du jeu.

Depuis bientôt deux siècles, nous n’avons pas de joueurs professionnels dans les premiers mondiaux. En France, beaucoup de gens pensent que le golf est un sport privilégié et réservé à ceux qui ont beaucoup d’argent pour y jouer.

Pour espérer avoir un joueur bien classé au plan mondial régulièrement dans l’avenir, je crois important qu’il soit imaginé par leurs éducateurs à apprendre à jouer au golf aux enfants qui le souhaitent.

Changements dans l’éducation du jeu

Observer ce qui se passe dans le monde.

L’organisation des clubs devrait s’adapter pour s’intéresser aux jeunes enfants qui veulent découvrir ce sport.

La FFGolf fait évoluer les propositions futures de l’enseignement des jeunes gens depuis peu. Pascal Grizot et l’équipe qui les accompagneront ont déjà envisagé des nouvelles pratiques au Golf National et à Terre Blanche pour les juniors.

Comme capitaine, président ou animant la formation de l’école de golf, j’avais donné des clés aux parents pour penser, imaginer et organiser la vie de leurs jeunes gens.

Ces derniers ne veulent pas être toujours performants. Ils veulent souvent très bien jouer seul ou pour le groupe dans lequel ils décèlent leurs qualités.

Un enfant est programmé par ce qui lui est montré par son entourage. Il découvre sa vie du corps et de l’esprit, pour tenter des choses nouvelles afin de s’approcher de ce qu’il aime de ses activités.

Les nouvelles sciences nous aideront 

Depuis 1924, de nouvelles sciences grâce à la physique quantique sont venues changer nos idées dans toutes les manières individuelles de vivre dans son futur.

Cuisiner sa nouvelle vie, penser à l’avenir à chaque instant.

J’ai appris mes métiers dans l’industrie avec les lois de Newton. La théorie de Nassim Haramein sur la physique quantique est venue changer dernièrement toutes nos pensées de la vie .

Cette science a poussé les chercheurs dans de multiples domaines: le lien du cœur et du cerveau, l’épigénétique

Participer à une réunion pour apprendre

Ces récentes perspectives touchent les parents qui ont de nouvelles naissances ou de jeunes enfants. La manière de les éduquer est différente par rapport à ce qu’ils ont vécu eux-mêmes. La vie est plus rapide qu’avant au XXIème siècle.

Les éducateurs de toutes les activités sont encore peu informés sur ces nouvelles données à proposer aux jeunes dans leur éducation.

Les jeunes peuvent dans leur vie apprendre autrement aujourd’hui

Un jeune apprend aujourd’hui sa vie avec des outils différents ce que nous avons connus quand avions le même âge. Ses parents ont parfois des idées nouvelles pour mieux l’élever. Mes parents et moi-même n’avions pas ces clés d’éducation globale.

Les outils actuels de découverte de sa vie sont d’une autre nature: estime de soi, liens avec les autres, images, informatique, vidéo, télévision…

Un jeune aura un environnement différent du passé pour décider de sa vie personnelle vers 14 ans. Tous les parents et leur entourage n’en sont pas toujours conscients.

Jouer au golf aide à se réaliser

Un peu plus tard, un(e) jeune excellent(e) au golf (ou dans son sport) peut choisir ses études et sa vie dans un autre pays pour le futur métier qu’il aime . Cela l’aidera de jouer pour son université, ainsi il étudiera mieux dans le temps. Il n’est pas sûr que dans les études de ce qu’il aime, il décide de devenir professionnel de golf.

Jouez et étudiez en même temps, important pour le Jeu mais encore plus pour le Je.

Si vous jouez le sport que vous aimez pour votre Université, vos performances intéressent son administration. Vos entraîneurs vous accompagnent pour mieux étudier. J’ai découvert cela à Malaga en Andalousie et en Angleterre à Londres. Une possibilité moins coûteuse que celles nombreuses offertes et connues aux Etats Unis.

En France, un tel modèle captivant n’est pas toujours mené entre sport et études. De nombreux sportifs n’ont pas gagné non plus lors de leurs Jeux Olympiques dans les sports qu’ils aimaient : natation, athlétisme, judo…

Le sport en études fait grandir chaque étudiant.

Aimer son activité pour être performant

Aujourd’hui, mon expérience m’invite à dire que dans notre vie nous devons aimer ce que l’on fait. Cette harmonie nous aide à mieux se développer et rester en bonne santé. Pour cette pensée de vie, nous devons visualiser tout ce que nous ressentons et avons envie de réaliser.

La posture favorise le résultat de notre pensée.

Le golf nous demande d’avoir une posture correcte et des liens par notre cœur pour être efficace à sa recherche. Aimer ce que l’on décide pilote notre cerveau et celui-ci dirige correctement notre corps. Notre chimie, le physique et le psychique internes sont ouverts par la posture face à notre action.

Nos sens: vue, goût, ouïe, odorat, toucher nous aident à jouer, mais aujourd’hui leur nombre a augmenté. Nous avons aussi grâce a de nouvelles informations en “neuro-psycho-biologie” des sens plus complets à appliquer : posture, système chimique (neurotransmetteurs), système d’énergie (nutrition), système nerveux de nos automatismes (système vagal dorsal ou ventral) ….

Penser son Jeu comme son Je.

Etudier pour élaborer ses objectifs et atteindre ses résultats

Les pensées que nous avons pour imaginer notre jeu nous amènent à analyser tout ce que l’on ressent pour mieux décider ce que nous devons exécuter.

Pour atteindre la performance choisie, la connaissance de nos sens nous rend possible d’imaginer comment apprendre, décider et nous entraîner avec des objectifs précis.

Je crois vous avoir dit que les meilleurs joueurs de golf avaient des programmes de préparation avec 4 objectifs pour élaborer leur résultat . Woods faisait cela (même avec son père), des jeunes de moins de 30 ans montrent maintenant des pratiques similaires.

Je pense que les sportifs de tout niveau et de toute spécialité, mais aussi les personnes qui ont leur activité journalière, devraient avoir cinq clés de vie dans cet ordre : nutrition, respiration, concentration, visualisation, ancrage.

Restaurer maintenant son alimentation

Possible de dire simplement que pour jouer (ou vivre) correctement nous devons être en harmonie dans notre corps et notre esprit.

Les légumes et fruits nous aident à s’hydrater, une boisson d’eau nous draine les toxiques

La nutrition contribue à cela car elle nous met en place les 6 ou 7 neurotransmetteurs principaux pour être en équilibre sur la vie que l’on mène en compétition. Nous pourrions dire la même chose pour la vie professionnelle et personnelle de chacun de nous.

La nutrition comprend les aliments et l’hydratation très clairement, pour que notre corps soit bien équilibré dans chaque journée.

Faire apprendre la cuisine aux enfants aussi.

L’équilibre de nos neurotransmetteurs est à étudier à un certain moment, chacun est différent. En faire la définition permettra de déterminer son alimentation pour être mieux préparé dans ce que nous avons à réaliser.

Nous avons une chimie initiale dès notre naissance selon les origines de nos parents. Au moment de devenir performant dans un domaine choisi, mieux comprendre comment sont faites nos chaînes intérieures et nous adapter est important.

Nous avons besoin d’une harmonie intérieure entre nos systèmes de digestion. Je donnerai plus de détails prochainement.

Respirer pour son équilibre

Respirer en conscience et confiance

La respiration est le second point à considérer parce que la manière de respirer nous équilibre. A tous les moments de la journée, quelle que soit l’activité à passer, la cohérence cardiaque à un grand intérêt : chacun de nous retrouve un équilibre physiologique et psychologique.

J’ai appris avec tous, pourquoi pas vous?

Notre respiration devrait être adaptée. Notre histoire personnelle ne nous fait pas toujours respirer correctement en utilisant notre diaphragme et le psoas. Ainsi, joueur ou pas nous manquons d’oxygène au cœur et au cerveau. Nous pouvons avoir des faiblesses dans nos activités à exécuter.

Certaines personnes peuvent aussi tomber malades sans une habitude de respiration par le ventre mal connue en Occident.

Ludovic Leroux, Olivier Madelrieux, David Lefrançois, Sylvère Caron apportent dans leurs activités des compléments de connaissance comme me l’ont appris Bruce Lipton, Joe Dispenza ou Wayne Dyer

Notre intention d’être en équilibre nous permet de mieux vivre.

A tout moment ouvrir sa conception d’activité

Ce lien “nutrition-respiration” pour penser à toute activité favorise notre concentration, non seulement sur le jeu, mais dans la manière dont nous l’aurons préparé : objectifs recherchés, décisions, programmes adaptés pour s’entraîner et jouer la compétition décidée.

Certains sportifs, mais aussi des étudiants ou des responsables d’entreprise, ont des semaines importantes de conception de leurs objectifs et résultats.

Pour les Jeux Olympiques, par exemple, la préparation conçue est souvent de 4 ans. La préparation d’une compétition de 18 ou 20 semaines suivant le sport. En championnat la pensée est utilisée sur toute une année, puis pour chaque match ou partie en golf.

Nos pensées demandent des prises d’informations extérieures, mais surtout intérieures. Nos émotions changent notre corps à chaque action et envoient des adaptations inconscientes à tout moment. Nous devons observer tout ce qui passe en nous, que l’on soit joueur professionnel ou amateur.

Ainsi nous sommes conscient pour être concentrés dans nos activités et savoir ce que l’on doit imaginer pour réussir notre objectif choisi dans le futur.

Je reviendrai prochainement sur ce constat pour donner les meilleures possibilités de jouer dans notre efficace concentration en fonction des objectifs choisis donc visualisés.

Pour toutes nos activités visualiser son souhait

Grâce à notre cerveau notre action est en images

La visualisation de sa vie est à mener chaque jour même à l’instant présent. Je vous en ai parlé pour apprendre, mais aussi cela est important pour jouer et gagner le résultat de l’objectif imaginé.

Dans toutes nos activités, la visualisation nous développe des connaissances nouvelles. Nos neurones se lient autrement que par le passé. Elle nous fait sentir des émotions à contrôler pour concevoir ce que l’on réalisera pour réussir notre choix d’action. Notre cerveau peut être utilisé ainsi en entier, pas seulement en création et logique.

La conscience nous donne confiance

L’apprentissage grâce à la visualisation est peu employé dans le golf. Je l’ai utilisée pour en avoir découvert l’opportunité en danse ou même en forge qui furent mon plaisir et mon métier.

La conscience de l’estime de soi, la confiance en soi bâtissent notre jeu par la visualisation que l’on en a.

Visualiser le parcours et sa posture de jeu

Sylvain a traité la posture de Tiger Woods

L’architecte d’un parcours l’a dessiné pour en proposer une connaissance de début facile et le compliquer vers la fin. Jouer le trou 10 au début est parfois compliqué. Etudier le parcours se fait en le visualisant trou par trou et je l’ai indiqué à des jeunes joueurs. Ils ont réalisé leur index sur un parcours inhabituel plus facilement.

La mémoire permet d’être performant, nous avons de l’esprit pour penser aux points faibles que nous avons. Visualiser sert à mieux imaginer chaque coup, notre posture ouverte face au jeu nous aide principalement.

Biotonix un outil pour régler sa posture

Notre entraînement en golf nous fait adapter l’importance de notre posture dans tout le jeu et dans notre vie. En posture ouverte ou fermée nous aurons des résultats différents.

Au golf chacun est seul face au parcours. Jouer un coup faible connu sera mieux construit si l’on visualise notre but autrement. La posture de jeu est à ouvrir en compétition. L’aide de son cadet choisi pour notre compétition peut changer notre idée du passé.

Une « équipe joueur-cadet » nous apporte plus de force et d’adaptation dans le jeu à créer. Le joueur est responsable de chaque coup, utile de partager ses conceptions pour avoir moins de stress. Plus facile pour sa conception d’être toujours sur le futur au moment présent, la posture ouverte nous y aide.

Adapter ses programmes du passé

Les découvertes sur les points nutrition-respiration-concentration-visualisation sont à adapter et ancrer en soi. Chacun de nous est responsable de ses activités en fonction de son éducation de jeune.

Prendre le temps de méditer chaque jour, pas facile pour beaucoup d’entre nous, mais l’occasion d’ancrer notre conception du futur.

Nos nouvelles découvertes sont à décider selon notre projet en sport et dans sa vie. Notre système nerveux autonome va être touché.

A nous de comprendre et agir pour le changer. Nous aurons à s’intéresser à notre système vagal pour en comprendre sa partie de base et adapter ses actions par le ventral.

Les valeurs du golf
S’entraîner en méditant souvent, peu de coups , plus de pensées.

L’approche dans ce domaine demande d’être accompagné. Nous y reviendrons prochainement, la Théorie Polyvagale n’est pas toujours connue par les sportifs même à haut niveau.

Les conceptions choisies et réalisées dans nos exercices d’entraînement nous permettraient de découvrir notre système nerveux complet et apprendre de nouvelles actions. L’occasion globale de changer notre passé si nous voulons un autre futur, mieux adapté à nos objectifs. Vrai en jeu, mais aussi pour étudier ses cours ou accomplir ses actes de métier.

Par notre subconscient, nos programmes liés à notre éducation de jeunesse, nos émotions peuvent être positives ou négatives dans nos visions d’actions du moment présent.

Ancrer nos adaptations

Sylvain et Johanne m’ont beaucoup appris

Rester en équilibre dans ce que l’on ressent en œuvrant notre action est important. En apprenant ce que nous voulons pour améliorer notre jeu, nous devons sentir des éléments positifs : un état de tranquillité, de bien-être, de paix intérieure, voire d’euphorie et de joie...

L’entraînement bien étudié pour réaliser ses choix va nous permettre de changer les programmes passés qui sont souvent réalisés en automatique dans nos activités.

A chacun d’imaginer mettre en place des ancrages dans les exercices et pensées qui nous conviennent pour obtenir ce que nous voulons dans notre vie.

Si nous ressentons une émotion négative, la prendre calmement et l’isoler, la fermer en prenant l’ancrage que nous avons mis au point pour rester efficace dans le jeu (donc dans son Je), donc dans les actions que nous menons.

Jouer son golf à l’instant présent

Le temps présent est le important….

Si vous voulez jouer au golf avec un niveau personnel de performance, ces cinq piliers vous paraissent peut-être particuliers. Cela ne concerne pas que le jeu, mais votre vie entière.

Pour nous améliorer dans nos objectifs, l’effort est à porter sur nos actions futures en changeant ce qui dans le passé est inefficace à soi.

Vous aurez des compléments sur chacun de ces piliers de très bon jeu futur dans des articles prochains.

Je trouve important d’imaginer que le XXIème siècle est différent du passé pour vivre en décidant à l’instant présent de notre activité.

Michel Prieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *