Situation de Jeu de golf 5 – Bunker 1 et 2***

*** Les mots soulignés vous offrent des compléments d’informations

Bunker = obstacle de Jeu, prendre-apprendre-comprendre la situation pour avoir un meilleur niveau de JEU. L’apprentissage dans les bunkers améliorent aussi le JE.

Comment en sortir?

Le bunker est l’obstacle de parcours qui fait peur à beaucoup de joueurs…

Le bunker est un lieu de jeu sensible, un obstacle dessiné par l’architecte. Sa position, sa forme et le sable est à étudier par le joueur.

Souvent un obstacle transforme son dessein personnel de futur. Comment jouer dans le bunker sans peur ou colère qui arrive en soi ? La balle sur le sable touche de manière inconsciente nos systèmes : cœur-cerveau-intestin-nerf vague.

… et le bunker est associé à d’autres obstacles. Ils activent la peur de chaque joueur.

Chaque joueur est responsable de tout son jeu. Pour être efficace dans son JEU, il est nécessaire de se mettre en état de cohérence dans son JE, face à une balle différente de son objectif.

Conception de son JEU

L’ambition de son devenir dans une partie de golf est de concevoir son jeu pour éviter les obstacles posés pour défendre le parcours.

La situation de jeu de bunker aide à améliorer tout son JEU

Parfois notre JEU nous engage dans des zones jugées difficiles que l’on cherche sainement à éviter. Sans équilibre et régularité parfois, il est difficile d’accomplir son jeu sans difficulté.

Visualiser son futur est parfois négligé, son niveau technique ou sa fatigue rend plus faible le choix de ses décisions.

Essentiel dans sa partie d’avoir de l’harmonie dans ses analyses pour évaluer et éviter les obstacles. Comment créer au mieux son coup futur dans la situation de jeu présente en plein obstacle ? Pratiquer les situations de JEU décrites. Travail de JE sur le JEU, où chaque note situation de JEU nous rendra chef d’orchestre du plaisir de jouer au golf.

Réfléchir pour améliorer son JEU de bunker

Découvrir la situation de jeu et s’y harmoniser, ne pas en avoir peur.

Zone de JEU où s’entraîner pour établir ses mémoires de conscience et de confiance dans tous ses mouvements: ancrage-force-détermination-calme intérieur.

Essai de jeu à apprendre, il fait comprendre tous les autres coups de son JEU.

Observer le bunker :

Le bunker présent est-il son obstacle de distance ou un obstacle de défense ? Où est-il? Le long du fairway ou à côté du green ?

Comment est mon obstacle? Le comprendre et concevoir la sortie du bunker. Un apprentissage qui renforce mon JEU.

Les architectes des parcours ont dessiné les positions de chaque bunker sur tout le parcours. Sur les tracés modernes, nous découvrons plus de 100 obstacles, sur les côtés du fairway, parfois de face à son départ de Par 3 et souvent autour du green. La défense du green nous ouvre des portes de jeu différent du fairway. Le bunker est plus facile à jouer que le rough.

Comprendre où et comment est posée la balle sur son sable du moment.

Une fois la balle dans un bunker, observer sa position de la balle.

Ensuite, la forme du trou, la lèvre de sortie, la qualité du sable. Observer et ressentir l’épaisseur de la couche du sable, le plan de jeu qu’il donne, son type de grain, sable sec ou humide…

En clair, sur un parcours, comme amateur ou professionnel, étudier et respecter le bunker que l’on rencontre. Le respect du parcours du jour en semaine et même en compétition est le respect de soi-même.

Nota:

Important que la règle de nettoyage de son passage dans le bunker soit respectée par tous les joueurs précédents.

Apprendre les règles pour respecter son JEU et celui des autres.

Sur un parcours de golf , nous ne sommes jamais seul!

Lors de leur partie, amicale ou pas, beaucoup d’amateurs ne connaissent pas les règles de jeu.

Apprendre à jouer sur le parcours par le JEU, ouvrira un temps de JEU plus rapide pour chaque partie de son futur.

Le bunker de parcours

L’apprentissage du jeu dans le sable donne des clés différentes pour se positionner sur tous les parcours.

Etudier son plan de jeu pour éviter ou contrôler les obstacles

Dans un bunker de parcours l’objectif de distance est à concevoir par le joueur. Le choix du club, fer ou bois de parcours, est potentiel dans sa conception du coup.

Sur un bunker plat, possible de frapper avec le fer ou le bois choisi comme sur le fairway. Imaginer faire glisser le club légèrement au-dessus du sable. L’angle de tête du club permet de passer au-dessus de la lèvre de sortie du bunker. Viser la balle sans entrer dans le sable est son image initiale.

L’esprit du JEU est différent dans chaque pays. Maîtriser les obstacles entre dans sa stratégie de JEU

Dans cette situation de jeu, la posture du joueur est similaire à celle du fairway. Juste avoir un ancrage solide du bas du corps, en enfonçant ses pieds dans la couche de sable.

Le joueur s’alignera bien parallèle à la ligne de trajectoire décidée comme sur le fairway. L’attention est de maîtriser la longueur de son club, et toucher la balle avant le sable. Pour être solide du bas du corps, être ancré physiquement dans le sable et avoir les jambes pliées et fermes.

Le mouvement à engager avec une priorité de geste accompli sans effort physique véritable, rotation attentive du haut du corps, régulière , équilibrée.

S’entraîner et jouer chaque bunker même débutant

Poids sur la jambe avant

Cette situation de jeu peut s’apprendre au cours de ses entraînements sur le parcours. La découverte du jeu dans le sable facilite au débutant la compréhension de son geste de swing à ajuster pour être régulier et précis.

Les clubs de golf organisent ils les possibilités d’apprendre directement sur le parcours ? Pas souvent, mais cela s’améliore maintenant; aux joueurs de le demander à leurs enseignants.

Position claire de sortie de bunker

Pourquoi pourraient ils le faire plus souvent ? Pour avoir dans le futur de meilleurs joueurs au plan international, le golf est à apprendre aux jeunes enfants. La FFGolf demande des compétitions pour les moins de 18 ans régulièrement.

Si les clubs prennent les enfants , ils auront aussi leurs parents comme membres…

Bien observer le bunker de green 

Le bunker de green de face ou sur le côté est connu, souvent compris par le joueur comme un ennemi, rarement pris pour un ami.

Comment faire?

Attitude athlétique mais sans force pour rester précis dans son JEU

Phil Mickelson offre de belles leçons à ses fans, il invente ses coups lorsque le drapeau est juste derrière le bunker.

L’observation de la balle dans son bunker est très attentive à mener. Est-il profond ? Quel espace de mouvement ? Montée ou descente de la pente vers le drapeau ? Comment faire sauter la lèvre de sortie à sa balle ?

Exemple de posture du club

La conception du chip de bunker est un peu complexe. Ecouter et observer son enseignant. Regarder Phil Mickelson ou un autre joueur procéder dans les bunkers en vidéo.

Le centre d’entraînement de la plupart des clubs de golf ouvre des bunkers pour apprendre tout ce mouvement. Comment poser la balle près du trou  qui est sa cible?

Posture de la conception de sortie précise du bunker

Ouvrir son club pour entrer dans le sable et ainsi sortir la balle

La conception du coup à jouer est à visualiser. Imaginer sa position ouverte des pieds selon la ligne de la trajectoire choisie (10 à 15°).

Les épaules restent parallèles à la ligne de trajectoire.

Dans la posture globale, les pieds doivent être ancrés dans le sable pour maîtriser la hauteur de club au moment de la traversée de la position de balle. Le club entre dans le sable, tenir un grip ferme.

Clés à respecter

– Le but est d’entrer le club dans le sable (2cm avant la balle). Le volume de sable créé par la tête de club transporte la balle.

– Selon la longueur de pose de la balle (cible)à faire, ouvrir la tête du sandwedge et jouer avec la vitesse du club. La vitesse du club influence la trajectoire, elle s’apprend et se ressent en entraînement.

Le plat de la tête du club sort le sable

– Prise de club sensible et ferme pour résister à la force d’entrée dans le sable pour effectuer une trajectoire haute.

– La vitesse d’entrée dans le sable donne de l’effet frein (spin) à la balle. La prise de club dynamique (tension pour emporter le sable) ouvre ses recherches de sensations pour la longueur de pose de la balle.

– La direction linéaire de tête de club est dirigée vers la cible

L’effort de frappe est attentionné sur le pied avant. Le moindre sens d’avancée impose au cerveau de modifier inconsciemment la position des mains. Le club entre au fond du sable du bunker, la balle sera courte ou toujours dans le bunker.

Conseils attentifs :

Sortie de sable

Geste simple et dynamique, avec une montée du club lente et une accélération de descente toujours présente : prise de sable à expédier sur le green.

Aucune attention à la balle, jeter du sable vers la cible.

Dans son apprentissage, s’exercer de manière pratique permet de ressentir le lien entre notre corps et notre intelligence de JEU.

Maîtrise de sa peur et de sa colère

Tomber dans le bunker est à apprendre dans son entraînement. Gérer ses émotions dans tout son jeu trouve dans le bunker un moment d’apprentissage personnel.

Apprendre aussi en regardant la vidéo un moment. Se comparer aux meilleurs nous fait progresser

La situation dans les bunkers peut et doit être apprise avant les bois de distance. Y passer un temps régulier pour dominer ses sentiments et acquérir de l’efficacité. Les bunkers offrent l’opportunité dans son entraînement de devenir plus fort dans son mouvement de swing.

Au joueur de sentir d’avoir deux attitudes de jeu entre le bunker du parcours, objectif de distance et celui du green, objectif de précision.

Les images de son JEU donnent de la précision à chaque situation.

Pour améliorer ses connaissances, ses capacités potentielles, regarder régulièrement un joueur professionnel dans son jeu au bunker. Le cerveau est marqué par ces images qui améliorent le jeu personnel de celui qui observe.

L’apprentissage du jeu dans les bunkers sert sa stratégie de conception de son jeu présent et futur.

Jeu de bunker en point petit jeu…

Le petit jeu s’apprend à l’intérieur ou à l’extérieur et même en vidéo pour être meilleur

La zone de chipping type, qui est implantée souvent dans les golfs Blue Green est composée de surfaces de matière synthétique (Artiguelouve…). Cette conception favorise les exercices de tout son petit jeu de haute qualité. La maîtrise de son petit jeu rend le joueur respectueux de son harmonie et de ses intentions en compétition.

Les bunkers sont compris sur les zones d’entraînement synthétiques et beaucoup sont dans des salles couvertes. Les zones d’entraînement du petit jeu sont aussi sous contrôle des outils de technologie moderne.

Le JE peut aller plus haut pour son JEU…

Prendre soin de réfléchir dans son JEU

L’apprentissage des situations de JEU, sur le parcours ou la zone d’entraînement, demande au joueur d’être ouvert sur son devenir. Le petit jeu et le travail sur les bunkers établissent au mieux le lien entre le corps et l’esprit que demande le JEU de golf.

Il est important de préparer le chemin de son objectif de parcours. Il commence souvent par le drive ou le bois sur le tee, mais sera au coup suivant sur son petit jeu. L’apprentissage du petit jeu éloigne les limites des joueuses ou joueurs amateurs comme professionnels.

Michel Prieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.