Comment devenir champion de soi-même?***

Pourquoi ne pas imaginer de se réaliser dans chacune de ses activités ? Quel sont les choix pour réaliser notre activité future ? Quelle énergie pour devenir meilleur?

Le début du jeu en sport ou dans une activité de chaque individu, est un apprentissage des mouvements de son corps et de son esprit. Les gestes du corps à apprendre et comprendre ouvrent des sentiments à chaque joueur et les choix, décisions, objectifs, résultats demandent une gestion mentale.

Pour devenir champion de soi-même, ces deux mots « apprentissage » et « mental » sont intéressant à découvrir.

*** ce qui est souligné vous donne des exemples

Apprentissage (apprenti(s)-sage)

Apprentissage jeune: je m’exerce avec imitation

L’apprentissage nous ouvre plusieurs sensations par les gestes manuels et corporels à maîtriser. La pratique de jeu s’apprend en individuel et/ou collectif dans une équipe. Le geste demande à être précis au golf, comme au tennis ou au basket…

Cette précision est une affaire de tête, décider des actions à mener par nos choix internes. Le plaisir de jouer demande de rester calme et sentir son lien entre le cœur et le cerveau. L’environnement, l’espace et le temps dans lequel nous évoluons et l’effet des gens qui nous entourent influencent la maîtrise situationnelle du jeu .

Notre initiation est influencée par notre psychologie face au jeu. Quel niveau gestuel voulons-nous? Quel plaisir cherchons-nous ? Quelle est notre mémoire? Quel est ma connaissance? Pourquoi être dans le passé? Comment initier le futur?

Mental

Prendre-apprendre-comprendre pour devenir plus fort dans ses objectifs

Nous ressentons l’apport du mot « mental » en cours d’apprentissage. Un petit mot de deux syllabes qui ont une ouverture de pensées internes véritablement large.

Le lien véritable entre le corps et l’esprit est constitué de notre système nerveux. La découverte de ce qui est à faire peut nous inquiéter, nous faire hésiter ou nous pousser à tenter. Le stress est un sentiment interne que nous devons apprendre à maîtriser. Il peut venir de nos actions et de ce qui vient de l’extérieur. La tension interne de l’esprit apparaît aussi au cours de la conception et la visualisation du jeu que nous réalisons.

La réussite que l’on veut réaliser est accomplie par le geste individuel appris ou inventé à l’instant de jeu. L’échec est l’aspect du jeu à analyser afin de trouver des solutions pour la suite du jeu. Ces deux possibilités analysées en soi, sont une occasion de comprendre la notion de responsabilité intime qui est incluse dans son propre mental pour le golf ou toute autre activité.

Comment apprendre ?

Dans tous les domaines d’activité recherchés, l’enseignement est lié à la relation entre celui qui apprend et celui qui transmet. Celui qui a la mission d’éduquer un champion est-il ouvert et intentionné pour initier et mener celui qui cherche cet objectif? L’apprenti peut être aussi en intention sans savoir où il peut aller pour réussir.

Mes études personnelles m’apportent de la force

En golf, tennis et rugby…, les champions du classement mondial du passé ou moderne sont d’autres pays. Au sein de ces sports, je trouve que la recherche de beauté est plus attentive que celle d’une plus grande forme d’efficacité en France.

Chez une fille ou un garçon, l’efficacité est une qualité qui peut être apprise très jeune. Elle dépend de l’expérience en chaque famille, des premières écoles et rencontres dans son entourage. L’efficacité est un lien intérieur né des activités réelles de ce que l’on réalise: jeu personnel, imitation, intuition avec la volonté de devenir meilleur en soi.

Apprendre très jeune

Très jeunes, notre observation et le constat de ce que les autres réalisent ou nous initient, constituent des programmes conscients et inconscients dans notre esprit. Le cerveau mémorise tout ce qui est fait dans le jeune âge, les sciences le prouvent.

Pour obtenir plus de jeunes joueurs de golf capables de devenir champions dans le mondial, la FFGolf semble améliorer sa politique. L’éducation ouverte aux jeunes écoliers pour les initier au golf semble en cours d’évolution. Celle des minimes, cadets, juniors sélectionnés aussi. Il paraît important de modifier les programmes d’enseignement existant chez les enseignants professionnels du passé. De nouveaux types de formation devraient être basés sur le jeu plus que sur le geste. La cohésion entre le sport et la culture de chaque débutant est importante pour améliorer le niveau d’efficacité de tous les joueurs.

Apprendre en tout et partout

L’école publique pourrait nous apprendre autre chose que ses programmes . Le devenir de chacun serait plus harmonieux

La notion de champion est ouverte en les jeunes. Pourquoi ? Ils veulent réaliser (tout petit) ce qu’ils découvrent. Ce qu’ils voient en famille parmi les parents et aînés qui ont des réussites, ils imitent. Le haut niveau de jeu qu’ils voient par les images, ils le mémorisent plus que les paroles. Les champions connus ont des dates d’origine d’apprentissage personnel de très jeune âge.

Comment ai-je découvert cela ? En premier, pour la forge auprès de mon père et de tout ce qu’il m’a fait connaître. Plus librement, j’ai découvert l’amour du sport en école maternelle. Le maire du village, athlète champion régional, a mis en place des moniteurs de gymnastique.

En classe CP, nous apprenions à la première leçon à respirer l’air frais du matin de septembre. Les instituteurs de 1950 semblaient penser qu’être fort en sport en classe primaire ouvrait leur potentiel dans les études aux élèves.

Le jeu en famille

J’ai découvert, en apprenant l’anglais, que les écoliers anglais étudiaient le matin et jouaient à autre chose l’après-midi. Le mouvement du corps nous sensibilise autant que celui des connaissances nouvelles et les mémoires de notre esprit.

Parents et enfants jouent au golf
Les enfants jouent les parents souffrent

Le sport est une possibilité personnelle d’agir par son corps et son esprit dans toutes les activités que l’on découvre. Chacun décide de ses mouvements pour imiter et améliorer ce qu’il connaît.

L’éducation qu’ouvrent les parents pour leurs enfants est fondamentale, mais différente pour chacun dans leur communauté. Ont sait aujourd’hui que chacun dans sa vie est unique. L’influence de nos cellules, notre histoire en lien initial avec la mère, la présence ou pas du père, nous constituent la mémoire de base de notre vie entière.

Les programmes constitués dans le cerveau, entre la naissance et les 7 ans avec les jeux actifs ou pas des parents, s’avèrent déterminants pour chaque individu.

Les champions ont appris très tôt

Tiger Woods exemple moderne après Jack Nicklaus

Nous constatons que les enfants découvrent et impriment inconsciemment ou consciemment tout ce qui se passe autour d’eux. Intéressant de savoir que beaucoup de jeunes sportifs, efficaces aujourd’hui ont découvert leur sport vers l’âge de 3 ans. Les plus forts ont appris avec leur père, joueur amateur ou leur mère de bon niveau. Rory Mc Ilroy aimait les clubs de golf à ses 2 ans.

Le Tournoi des Petits As à Tarbes en tennis m’en a aussi donné des exemples féminins ou masculins. Ma vie professionnelle m’en a fait découvrir d’autres chez les minimes en foot à Paris ou en cadets de basket à Villeurbanne.

Collin Morikawa est né joueur mondial par ses études…

En golf, les exemples de Woods, Spieth, Morikawa ouvrent les constats de haut niveau. En France, des féminines telles que Céline Boutier et en ce moment de Pauline Roussin-Bouchard (en tête du monde universitaire), offrent des réflexions nouvelles. Chez les garçons les bons résultats de sont chez Victor Pérez et Antoine Rozner. Tous offrent des valeurs pour faire évoluer les pistes d’adaptation du golf, si l’objectif recherché est de faire naître des champions plus nombreux en France.

Le jeu plus intense, en entraînement et compétition, éduquera chacun des jeunes. La rivalité tire les joueurs vers le haut de leur choix, en soi-même ou face aux autres. Certains jeunes initiés dans leurs découvertes, veulent dominer leurs parents ou leurs ainés. Ils définissent en eux inconsciemment leur intention intuitive d’avenir.

Parfois ils peuvent se fermer à ce que démontrent les parents. Leur esprit est formé ainsi quand ils sont en difficulté personnelle. Ils évoluent largement tout de même au cours de leur adolescence qui les invite au-delà de la famille. Nous pouvons le constater en sport et aussi en culture, musique, chant, dessin …

Le jeu en images vidéo en plus du parcours

Chez les enfants le jeu est fondamental dans leur initiation. Dans toute activité, le plus jeune découvre (ou imite) ce qui est à réaliser comme ses aînés ou son entourage le font. Un programme inconscient qui fait aimer (ou pas) l’activité découverte et mémorisée pour son futur.

La vidéo, outil d’apprentissage

Pour le golf, l’apprentissage du jeu peut être, sans qu’il soit de haut niveau, accompagné des parents dans leur propre parcours. Il est utile et pratique de montrer les gestes des meilleurs joueurs du monde. Possible d’utiliser l’écran de télévision*, la tablette* ou le téléphone*. La vue est une initiation plus courte, mais très efficace. Celui qui observe est instruit par les images: il mémorise par la vue et les sons des remarques et commentaires . Tous les sens de ceux qui observent la démonstration informatique sont attentionnés. Les deux parties du cerveau droite et gauche, impriment le mouvement, le lieu et le rythme qui sont vus.

*Attention: l’utilisation de l’écran pour les enfants de moins de 5 ans est dangereuse pour sa santé et la mémoire

Le créateur du progrès

David Leadbetter a imaginé cet enseignement dès les années de 1980 et a créé ses films avec Nick Faldo. Des éducateurs de golf ont ouvert des modèles d’enseignement maintenant. Leurs pôles de présentation sont différents, variés dans leur contenu et réservés pour les clients adultes.

La visualisation d’une joueuse ou d’un joueur champion aide tous les amateurs à apprendre et améliorer leurs gestes.

La mémorisation en est efficace dans d’autres activités. Le rythme d’observation à réaliser est de quelques minutes par jour. Le cerveau est sensible à la fois à l’image vue et à la pensée de l’amélioration imaginée par l’observateur jeune ou adulte. J’ai observé Nick Faldo. Les situations de jeu à démontrer sont conçues par Adam Scott ou Lydia Ko par exemple en ce moment.

Enseignement par le jeu

Avec ces multiples possibilités de pratique et vidéo, le golf peut être enseigné aux jeunes (et aux adultes) par un moniteur de golf pédagogue ou un instituteur qui aime le golf. Les parents peuvent le réaliser aussi avec succès. McIlroy, Rozner… ont été formés ainsi.

Si les enseignants intègrent l’apport utile des images avec les commentaires, ils ouvrent l’esprit du nouveau joueur. L’exemple professionnel, homme ou femme, choisi par l’apprenti lui offre la possibilité de se comparer au haut niveau. Il intègre en lui-même le résultat efficace du geste.

S’initier tout jeune avec les parents

Cette initiation au geste limite les outils d’apprentissage au jeu lui-même, juste un putter et un fer court. Cela permet à l’enseignant de parler des règles du jeu, direction, précision avec la sécurité des mouvements. La frappe de la balle est un véritable geste dangereux pour l’autre par l’élan de club et l’envol de la balle.

Avec les images découvertes du champion, il sera possible d’indiquer la composition future du sac de 14 clubs. Chaque club définit les longueurs de jeu: fers courts et longs, bois de parcours et drive.

Insister sur le putting et le petit jeu

Le jeu développe l’esprit du joueur

Le putter est le club qui va servir le plus au cours d’une partie. Les fers courts sont liés à la précision imposée par le jeu. Les longs fers et les bois auront pour objectif leur longueur et la direction visualisée. Les informations sur le club sont physiques et précises. Elles servent à jouer à chacun avec la possibilité intellectuelle de connaissance immédiate. La façon de jouer est complétée si les joueurs se servent tous de leurs tablette et/ou téléphone. Avec les situations de jeu observées ils conçoivent leur propre jeu en mémoire. Le temps d’apprentissage est plus court, hors du terrain et/ou à l’intérieur de leur maison.

Dessin de la posture et du geste

Le dessin du geste pour son esprit

Au début de l’apprentissage du geste, il peut se découvrir sur un terrain différent, un terrain de sport sur herbe ou pas. Un tapis permet de se positionner et de comprendre le mouvement du club. Le mouvement du club à définir sur un tableau ou feuille pour papier. Le mouvement de club dessiné et défini démontre les lignes de passage essentiel à acquérir.

Balles d’apprentissage

La précision et la direction peuvent être découvertes avec une balle spéciale, creuse et légère, différente de la balle de jeu officielle.

L’objectif du geste est intéressant à connaître par chacun et le résultat obtenue est jugé soi-même. Dans le jeu d’initiation accompagné, la responsabilité de chaque coup est à préciser. L’analyse simple du succès et de l’échec pour tous les débutants leur développe le sens du jeu futur.

Ouvrir les parcours autrement

Comment ouvrir le parcours autrement pour les jeunes et même les adultes? Le développement du golf est à imaginer différemment, libérer les parcours et diminuer le temps de leur occupation. Certains clubs ont des parcours avec moins de trous dans d’autres pays, 3,6,12,14, USA, Australie…. même en résidences immobilières.

Une réalisation nouvelle de la gestion qu’il serait bien d’étudier par les clubs anciens pour ouvrir des cours de golf modernes. Ils auraient des clients plus nombreux pour découvrir ce sport. Les créations de Triangulaid et Flow Motion se développent en se déplaçant sur les clubs ou en cours vidéo.

En compétition avec soi-même très jeune

A BFG Tour, les parents accompagnent les jeunes joueurs: beau modèle du futur

Suite à la découverte initiale du golf, le jeune joueur est à engager ensuite aux exercices différents du jeu. Le BornForGolf Tour créé par Fanny et Raphaël Jaquelin en donne plusieurs exemples. Certains autres existent en ville ou même sur l’autoroute par des éducateurs.

Les clubs pourraient imaginer un accueil plus large en ouvrant des jeux et des compétitions organisées sur le terrain de plusieurs manières. L’objectif est de donner aux jeunes des possibilités de s’exprimer pour eux-mêmes dans leur jeu. La notion de compétition est à leur initier pour leur futur. Le jeu permet à chacun de découvrir petit à petit son devenir dans l’activité. La recherche de son jeu pour soi éduque chaque joueur. Le sens de l’éducation se complète par le jeu comme dans les cours scolaires ou familiaux. Les interrogations autour d’un cours demandent un effort. Cela fait naître les analyses essentielles en soi entre succès et échec dans chaque objectif.

Les parents assistent les enfant pour leur meilleure responsabilité du futur

Une particularité dans cette étape de formation est ouverte pour la beauté et l’efficacité de réussite.

Aux parents de suivre leurs enfants, de jouer avec eux, de les accompagner tant qu’ils sont petits. Le but est aussi de contrôler et faire évoluer la qualité de l’enseignement offert par l’éducateur du golf.

Champion futur: qui? quel potentiel?

Victor, responsable de son évolution et de son jeu depuis l’âge de ses 14-15 ans

Un jeune qui a pris et appris ce jeu lui-même, pour mieux le comprendre.

Le jeu pratiqué ouvrira à chacun son être pour devenir plus efficace. A côté du golf, l’éducation entière et culturelle apportent des compléments de vertu et force intimes au joueur .

L’éducation supérieure sur une autre activité culturelle est nécessaire pour être brillant au golf. Les études pour soi sont dans son entourage, régional, national et mondial. Elles apprennent à soi de faire un petit progrès chaque jour sur son jeu. Ce pragmatisme dans ses activités apporte de l’expérience vers la réussite.

Education scolaire à maîtriser dans l’avenir

Programmes d’Education Nationale à revoir, apprendre pour son propre développement

L’éducation en notre France n’est pas efficace depuis longtemps. Seuls des programmes sont enseignés dans les écoles publiques ou privées. Bien des instituteurs ou des professeurs ne sont pas compétents dans leurs activités.

Le constat est visible depuis des années, je l’ai senti depuis mai 1968. Les crises économiques liées au pétrole de 1973 ont affaibli notre développement général. Dans les difficultés d’aujourd’hui, des pays comme les USA, Europe Nordique sont beaucoup plus orientés vers le nouveau monde. Les résultats des compétitions montrent que leur éducation des jeunes est la recherche de leur efficacité dans ce qu’ils aiment.

Leur sport apprend aux jeunes à réfléchir

Le golf de compétition ouvre le jeu au devant de soi-même. Le jeu de golf demande l’analyse du résultat ou de l’échec réalisé. Le résultat positif convient. Il ouvre du plaisir favorable en soi qui se mémorise. Son analyse positive montre les points de départ qui sont à élever. L’action de suite est de visualiser son niveau d’amélioration et de régularité du progrès dans son jeu.

Analyser l’échec du jeu fait grandir chacun

L’échec dans cette voie est identique au succès. Les défauts réalisés sur le geste accompli sont identifiés par le joueur. Il mène son analyse pour initier le but prochain. La clarté de son résultat d’analyse sera la solution d’améliorer le manque observé. Cette vision personnelle du manque permet de noter les progrès à réaliser petit à petit sur une situation faible. L’entraînement prend de l’importance suite à l’échec. Ce dernier offre des objectifs de progrès avec le niveau des connaissances internes identifiées.

Antoine Etudes et Golf des Etats-Unis

Cette analyse d’échec maîtrisée n’apporte pas de frustration , colère, stress… Le savoir d’analyse est acquis dans des études accomplies hors du golf et dans les résultats obtenus en jeu.

Les études hors du parcours élargissent l’esprit du joueur, ses mémoires se développent dans des orientations nouvelles. Ces dernières le poussent à être responsable de ses choix. Le sport et les études combinés dans la journée permettent d’intégrer, valider (ou pas) les programmes de chacun des âges depuis sa naissance. A partir de 13 ou 14 ans nous aimons des choses (ou pas) dans la vie que l’on a. La conscience et la confiance s’ouvrent. Le développement pour imaginer son avenir devient sensible pour devenir meilleur.

Céline Boutier, bel exemple études et golf

Hors du golf, agrandir son environnement augmente le comportement et les capacités de chaque jeune. Les nouvelles connaissances le font devenir plus grand, plus responsable. Les liens avec son entourage d’éducation et d’autres sports lui serviront de façon individuelle et/ou collective. Les autres jeunes lui apprennent des actions et augmentent son apprentissage des activités futures.

Comment devenir champion du monde ?

Etre champion du monde demande de dépasser le champion intérieur que chacun est. Etre le meilleur de soi-même au milieu des autres. Avoir en soi les connaissances qui aident à concevoir et visualiser les objectifs futurs. Avoir gagné les diplômes choisis, dans les études supérieures pour le métier qui est recherché. Etre sur l’évolution des objectifs acquis dans les compétitions qui ont été réalisées.

S’orienter dans les études supérieures

Plusieurs modes d’apprentissage du golf

Les mots « diplômes » et « objectifs » demandent une attitude nouvelle à chacun. L’intention en étude et en jeu fait progresser chaque étudiant dans sa gestion mentale. Les exercices d’études, les examens partiels, les parties de compétition sont des pratiques qui ont des besoins de cohérence personnelle. Les compétitions ont lieu en club et plus fortes lors des sélections en région ou nationales .

Les compétitions universitaires existent en golf et en sport en France. L’ambiance de compétition offre à chaque personne l’expérience pragmatique de l’acquisition des résultats à atteindre. La cohésion découverte dans une équipe d’université du pays de son choix lui est utile pour progresser dans toutes ses activités. La vie à l’étranger propose de faire des actions différentes de celles de son pays. C’est une ouverture duale de chaque esprit: positive et négative à gérer en soi. Un progrès personnel à établir.

Pauline a choisi les Etats Unis avec grand succès…

Les lycées comme les universités autour des programmes imposés par l’Education Nationale de France sont contestés pour leur orientation et leur organisation depuis des années. Les études proposées dans les pays en Europe du Nord ( Suède, Danemark …), Royaume-Uni, Espagne (Malaga), USA, Corée…sont d’une plus grande efficacité pour les jeunes. Les résultats des tournois mondiaux le prouvent.

Divers types d’études offerts

Le golf de Vaudreuil a fait naître Altus Performance Europe. Un site de formation Bac +5 a des jeunes, en cours organisés seulement en anglais pour un diplôme choisi. Le choix universitaire est pour le management et le commerce de haut niveau. L’enseignement est réservé aux jeunes qui aiment le golf. Le but n’est pas unique pour devenir professionnel de golf. Cette existence ouverte, suite à l’expérience notée et observée aux Etats-Unis, est une occasion de lier la beauté recherchée en France et l’efficacité des formations du Royaume-Uni.

Nouveau stade d’entraînement des jeunes joueurs sélectionnés: Golf National

La FFGolf semble avoir compris le besoin des études de haut niveau des jeunes par les choix et décisions de Pascal Grizot. L’entraînement des jeunes amateurs a été adapté pour avoir des salles de cours d’études à côté des 2 centres nationaux : le Golf National et le Golf Terre Blanche.

Pierre David, boxeur, a ouvert l’Académie de Haute Performance pour tous les sports dont le golf. L’enseignement proposé y est basé sur les sciences nouvelles. Les divers cours s’adressent aux sportifs, joueurs de compétition, entraîneurs, coachs. Ce nouveau centre offre la formation spéciale aux entrepreneurs.

FFG avec des idées nouvelles

Intéressant d’y apprendre la notion de la “dépolarisation” , marque définie par Pierre David pour augmenter le niveau de performance de chaque sportif et entrepreneur.

Les études universitaires de haut niveau ouvrent et, améliorent le potentiel de jeu et de sport en soi. La preuve visible dans les fins de parties des jeunes étudiants des universités européennes montrée à Antequera en Andalousie. Les études d’origine britannique ou étrangères à leur pays, favorisent ceux qui les ont réalisées.

Université britannique pour un meilleur devenir

Prendre-apprendre-comprendre ailleurs pour devenir efficace!

Les études construisent la capacité de chacun pour imaginer un petit progrès journalier. Pour être performant dans sa vie personnelle, l’état supérieur de soi même est à maîtriser: prendre-apprendre-comprendre dans ses activités.

Les études de haut niveau demandent un effort de création individuel pour imaginer son devenir. L’environnement universitaire britannique intègre l’harmonie du développement individuel et collectif du choix de chacun. Le comportement, les capacités intimes sont nouvelles. Les croyances qui naissent en soi montrent aux étudiants comment utiliser leur cerveau pour réussir dans leurs actes et recherches.

Penser pour réussir et tenter de devenir meilleur: un effort en soi

L’expérience de hautes études de soi-même donne une capacité supérieure d’être performant dans la réussite de toutes ses activités. Les hautes études font acquérir les qualités de son devenir personnel.

Le jeu de golf demande de s’appuyer sur ses pensées et connaissances internes, être calme sur chaque coup. Il est utile de s’appuyer sur les cinq piliers de vie: nutrition-respiration-concentration-visualisation-ancrage.

Utile de concevoir le jeu avec les pieds au sol, la tête sera dans les étoiles avec ses idées et ses décisions.

Prendre la responsabilité de soi

Au golf, le seul geste ne suffit pas

En golf (et le sport) amateur ou professionnel, le jeu demande à chacun d’en être responsable unique. Son corps et son esprit sont intimes, pour concevoir et visualiser l’essentiel de sa partie.

La responsabilité de chacun est de projeter le devenir de sa vie. Décider en prévoyant un petit pourcentage de progrès chaque jour dans ses activités. Un état d’esprit, une volonté à initier avec son éducation familiale et sociale.

L’attitude particulière de soi est une volonté, si l’objectif ambitieux imaginé est de le maîtriser. Pour obtenir le classement supérieur du sport pratiqué l’intention est une orientation de pensée à créer. Pour être brillant dans son golf, le lien entre le cœur et le cerveau doit être éclairé de lumière. Le ressenti du meilleur jeu possible en soi aide le joueur dans sa vie personnelle.

Concevoir et visualiser son devenir

Les mémoires du passé peuvent être changées pour devenir meilleur selon ses choix

La conception de son futur demande au joueur de s’appuyer sur l’ensemble de ses mémoires acquises par lui-même. Chacune peut être modifiée, si elle ne correspond pas à l’objectif nouveau. Le progrès est décidé peu à peu pour réussir. Le jeu fait appel à plusieurs parties de son cerveau. Il ouvre le stress à maîtriser pour se concentrer sur les choix et décisions d’objectif.

Le joueur de golf est seul responsable de son équilibre (avec son équipe). La visualisation de son succès est à entrer dans la conception de sa partie. L’environnement du jeu, l’estimation de la situation externe ont une influence de chaque acte. Le joueur et son caddy doivent analyser le résultat de leur action jouée, positive ou négative, afin de concevoir et visualiser le coup suivant.

L’ensemble des coups est à imaginer dans l’objectif du trou. La toute petite cible d’un trou est dans la sensibilité de l’intention de la partie. Ce trou est intégré dans le dessein du tournoi. Ce dernier est inclus dans l’ambition clé de toute la saison…

Le lien d’équipe à concevoir pour gagner

Le lien qui existe entre le joueur et son cadet est sensible et important dans la recherche d’un objectif. Le challenger avec son club est le responsable unique de son jeu.

Lien étroit entre joueur et caddy pour le succès de son objectif

Chacun est actif et intégré pour préparer et réaliser la partie conçue ensemble. La vue des gestes de toute la partie et les sentiments touche l’esprit. La conscience, la confiance en soi, pour établir la conception du jeu se partagent. La visualisation des coups exécutés, leur analyse cohérente et rapide se partage. La responsabilité de chacun est utile pour mettre au point en commun la suite à projeter.

Pour l’obtenir cette cohérence chaque jour à chaque coup, l’équipe qui est constituée doit partager les objectifs. L’ambition du joueur demande l’intégration des progrès par son caddy pour réaliser le plus possible d’objectifs de petite valeur.

L’entourage complet du jouer l’aide à être, son succès futur y est préparé.

La constitution de l’entourage du joueur, vrai et unique responsable de tout son jeu, est à investir par lui-même. Le choix du caddy qui porte le sac est particulier. Le caddy assure le soin du terrain. Il intègre les analyses de chaque objectif de son joueur, contrôle leurs nutrition et respiration. Les clés à gérer pour devenir le meilleur compétiteur possible. Etre et devenir le chef de son projet d’organisation sportive et économique décidée au moment présent.

Une façon d’avoir un environnement favorable, le comportement et la croyance de la réussite. Les exemples de Tiger Woods et de Stewart Cink en démontrent le besoin pour la réussite.

Choix intimes multiples

Débuter et jouer puis étudier et viser le succès, jeu de vie pour sa réussite

Pour avoir et être le champion du monde du futur en France les bonnes idées qui existent sont à renforcer dans le golf. Le développer et l’offrir aux très jeunes gens La possibilité de les initier plus largement dans toutes les écoles est à lancer, juste pour en montrer l’intérêt. Ils découvriront ce sport qui les aidera à apprendre le lien qui existe en eux-mêmes. Le jeu de golf leur demande un lien de corps et d’esprit cohérent et utile pour toutes leurs activités.

Aux enseignants d’adapter leur métier face aux plus jeunes

Pour ce sport dans leur adolescence, chaque enseignement est à faire évoluer pour élever le niveau de réussite pour chacun. Les enseignants doivent évoluer pour améliorer leur niveau de pédagogie. Le geste à transmettre est à faire évoluer. Intégrer les qualités à se cultiver dans le jeu par chaque jeune.

Aux parents d’accompagner leurs enfants surtout tout-petit dans leur éducation intime et personnelle. Ils impriment dans leur ordinateur de tête des programmes incomplets. Aux écoles et collèges de transmettre à tous l’essentiel du savoir. Ce dernier est apprendre par des mots et le pragmatisme. De ces expériences chacun individuellement pourra faire des progrès de capacité dans toutes ses activités futures. Le JEU de golf a besoin du JE de chaque joueur. Tous sont différents même s’ils ont des liens et se comparent.

Résumé

Apprendre le JEU en maîtrisant son JE soi-même tout jeune

Pour devenir champion du monde la possibilité est offerte: acquérir les capacités offertes par le monde moderne. La responsabilité du travail est en soi et à prendre. Ce choix pour progresser chaque jour, enfant, puis plus grand, sera à maîtriser. Observer et soi-même choisir son chemin avec ce que l’on fait pour grandir sur son envie de devenir.

Ancrage et imagination pour réussir

Le rêve sert à son intention. L’ambition née est accompagnée par les sentiments de notre corps . Il réalise ce que notre cerveau a conduit pour l’assister avec efficacité intérieure. Notre mémoire participe à la création du futur.

Que pourrait dire un jeune dans le futur?

Pauline marche vers son devenir avec succès dans ses études

“L’aide de mes parents, des écoles de golf et éducatives suivent les invitations de la FFGolf. Ils me permettent de penser au succès, je grandis. Je garde dans mes efforts, l’espoir de devenir le meilleur de moi-même.”

Bonne chance à tous

Michel Prieu