Le mot du golfothérapeute

Arrangeur de joueur de golf? Vous préférez ce terme…

Je rêve que les nouveaux joueurs apprennent à apprendre le golf par le jeu pour être libre de jouer ce magnifique sport au meilleur d’eux-mêmes le reste de leur vie…

Le nombre d’abandon de ceux qui commencent à jouer pose question.

Que ceux qui jouent ne cherchent pas à améliorer leur niveau me pose question.

Comment apprendre autrement? Imaginer le joueur autrement…Plus complètement.

Un joueur de golf a 3 dimensions…

Le monde du golf d’aujourd’hui divise toujours le joueur en physique, technique, psychique, mental…

Alors que la réalité d’un joueur est systémique. Le mouvement de golf lui demande toute sa tête.

Les principes basiques du jeu sont ils présentés dans leur ensemble? Pas vraiment.

L’objectif d’apprentissage est-il borné dans le temps? Le joueur actif (pro-actif) face à son enseignant?

Pour espérer briller sur le sommet d’une pyramide chacun doit grimper les étages avec ses 3 dimensions:

  • Physique
  • Psychique
  • Immatérielle

Elles sont connectées, s’influencent l’une l’autre.

Les connaître, les accepter pour se déterminer et dessiner le plan de progrès vers l’objectif fixé est un préalable incontournable. Appris très jeune est un atout indiscutable.

L’immatériel est du domaine de l’Univers. Et les lois de l’Univers s’invitent dans le développement des compétences du sportif vers les objectifs qu’il s’autorise à suivre.

Un joueur de golf a de multiples expériences à vivre, les échecs seront souvent sa meilleure éducation. Lucide, humble, il peut gagner du temps, s’entraîner autrement…

Pour prendre le chemin du haut niveau les apprentissages précoces sont un avantage incontestable. L’éducation initiale est fondamentale.

La motivation ne suffit pas

Le joueur de golf est un créatif. Il doit au plus tôt apprendre à être créatif. Trouver en lui les rituels qui suppriment les questions.

Plus le niveau augmente et plus le joueur doit plonger dans ses profondeurs, comprendre ce qui l’anime jour après jour…Il a besoin d’un environnement cohérent pour développer ses mémoires musculaires, virtuelles, sensuelles, ancestrales…

L’imagination est plus forte que la volonté (traduit d’Emile Coué et sa méthode de suggestion consciente)

Quelle est la voie ? Pour viser une performance notre potentiel est diminué de toutes nos interférences.

La loi s’écrit ainsi:

Performance (succès ou réussite)  = (P- I) x M avec P=potentiel, I=interférences et M=motivation.

Pour exemple (matériel), si vous voulez beaucoup d’argent et que votre inconscient dit que « l’argent c’est sale », vous resterez sans le sou.

L’instant présent crée le futur…, instant présent

Notre cerveau est fait pour nous protéger. Il vit dans le passé. Nos émotions viennent du dialogue avec nos mémoires.

Alors il faut une putain de volonté pour penser sans arrêt au futur. Etre optimiste, imaginer à  chaque instant que demain sera meilleur qu’aujourd’hui ne suffit pas.

Des compétences

Il faut agir, se lancer, pratiquer…vivre l’expérience du moment.

Le golf est un révélateur de soi

Le golf est jeu merveilleux pour ça. C’est simple de pousser une balle dans un trou. On le rêve, on le tente.

On réussit : plein de joie, fierté (peut-être mais mérité), on passe au trou suivant. Le cerveau en redemande…Joie de jouer.

On échoue : pas de colère mais analyser pour savoir pourquoi ? Corriger pour réussir le prochain, l’espoir c’est ça.

Le talent mais aussi la discipline

Le talent bien sûr jouera mais sans discipline personne n’avancera vers son meilleur.

Une volonté partagée et ouverte en Europe

Alors comment “soigner” tout ça ? Le golfothérapeute peut intervenir. Sa compétence conceptuelle lui permet de donner des pistes pour effacer-gommer-changer-réparer-remplacer tel ou tel tracas chez un joueur ou dans son environnement. Ouvrir le champ des possibles.

Les techniques existent, mais depuis Freud-Coué-Jung elles ont évolué. La pensée asiatique et hindou, brésilienne ou polynésienne sont venues compléter la pensée cartésienne. Oui, le monde change et heureusement l’éducation aussi. Pourquoi ne pas s’ouvrir à ces connaissances?

Une communauté de pensée

Il reste que cela demande une attitude mentale, une volonté, de la persévérance et beaucoup de bienveillance…

La discipline, la routine des mots que l’on n’aime pas, mais c’est naturel ils ne suffisent pas : le talent a besoin d’un rituel, une discipline, un effort pour s’épanouir au grand jour.

Un rituel dans le jeu pour la vie

Un rituel qui commence le matin au réveil pour mordre avec joie dans le programme journalier qui est dessiné.

Le golfothérapeute a des clés à donner. D’autres publications ou interventions pratiques les donneront: séminaires, conférences , ateliers, stages et formations.

J’oubliais de dire que pour une telle envie matinale aimer ce que l’on fait est toujours judicieux. D’ailleurs quelqu’un a dit : « si ton travail ne te plaît pas, changes-en sinon la maladie te tend les bras ».

Alors maintenant que vous avez compris qui j’étais auriez-vous un peu plus envie de jouer au golf ?

Apprendre ce jeu c’est découvrir à nouveau votre musique intérieure.

Distiller un chip ou un putt millimétré et entendre rouler la balle dans le trou est un plaisir que chaque joueur souhaite renouveler.

Ce jeu confine à la beauté…

Michel Prieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *