FFGolf va changer notre jeu…

Seul candidat lors de la nouvelle élection du 5 décembre, voici Pascal Grizot, nouveau président de la FFGolf.

A ce moment présent ( toujours important pour son jeu de golf et son activité quotidienne), j’ai plaisir à lui dire merci de sa décision. Avec ce qu’il a évoqué de ses intentions, il mènera de nouvelles organisations de cette Fédération.

Ryder Cup 2018 comme jamais

J’ai remarqué depuis longtemps le rôle d’entrepreneur qu’il mène dans sa vie. Je suis ravi qu’il ait accompagné le magnifique projet de la Ryder Cup 2018. Mine de rien, une affaire de 10 ans, complexe à créer en France dans son passé.

Comme souvent dans les projets mondiaux, l’objet est de se bagarrer sur le marché concurrent, surtout avec les Britanniques. Il a pris soin de se rapprocher de notre gouvernement et l’administration pour établir les liens fondamentaux, financiers, juridiques et un poil politique….

L’Europe a gagné sans joueur sélectionné ni vice capitaine français par Bjorn Borg. Deux assistants affirmés comme Greg Havret et Raphaël Jacquelin ont conduit les voitures et ont été ébahis de ce qu’ils ont observé.

Cette rencontre a donné de belles images de leur futur à tous ceux qui ont créé et partagé, gagné cette compétition.

Les réalisateurs de cette organisation ont appris des idées de conception pour de plus grandes compétitions pour l’avenir. Nous n’avons pas régulièrement dans ce jeu de jeunes professionnels parmi les 50 meilleurs mondiaux contrairement aux amateurs. Depuis longtemps, les Britanniques ne nous aiment pas trop pour organiser du sport de haute valeur en France.

Etats des lieux

Gregory Havret et Raphael Jacquelin assistants en Ryder Cup 2018.

Nous n’avons pas de très grands joueurs de golf depuis un siècle et demi. A mon avis parce que beaucoup d’enfants n’ont pas été assez convaincus du plaisir de se découvrir dans ce sport.

Depuis des années, les tout petits apprennent parfois avec leurs parents, mais même sans eux.

Les clubs ne leur donnent pas toujours l’occasion favorable de jouer. Cela existe avec le BornForGolf Tour créé par Fanny et Raphaël Jacquelin. Je les en remercie eux aussi.

Pourquoi l’EDF de foot fut-elle championne du monde en 1998 et 2018 ? Parce que dans son projet, Aimé Jacquet, a imaginé et créé des solutions pour toute son équipe et ses joueurs.

Didier Deschamps et Zinedine Zidane, étaient intéressés par l’entraînement programmé et partagé. Aimé et son équipe, les ont formés intelligemment. Ces deux gagnants ont encore amélioré leur éducation d’aujourd’hui dans ce monde qui change plus rapidement qu’avant.

Projets collectifs

Les qualités de Pascal Grizot serviront pour les grands projets du futur du golf à mener. Il imagine développer lui-même ce sport si particulier, le faire aimer très tôt par les enfants et leurs parents.

Il va s’appuyer sur un homme compétent pour l’organisation, la gestion générale et sans doute une pratique plus large de son enseignement et l’entraînement. Le troisième point sera dans l’évolution et le respect de l’environnement des parcours. Une dame l’accompagnera sur cet acte complexe .

Je fus joueur, puis capitaine et Président de l’association sportive du Golf de La Forteresse en 1996. J’ai franchement été découragé à cette époque de voir ce qui se passait alors à la FFG. J’apprécie de savoir que cela va changer un peu plus encore pour les jeunes.

Ce constat m’a entraîné à observer et imaginer ce qui devrait être mené en soi pour être un bon joueur individuel. J’ai aussi appris l’importance de toute l’équipe amateur qui est près de soi. L’organisation des clubs dans les régions aide également nos résultats dans l’histoire de ce sport.

Revoir l’éducation des enseignants et des débutants

J’ai ouvert une école de golf en premier dans ce club. Ensuite, j’ai participé à observer les enseignements dans les clubs où j’ai joué en fonction de mes activités. Les jeunes apprennent et deviennent vite très efficaces dans le plaisir de jouer, une vraie différence face aux joueurs de 30 ou 40 ans.

Leur montrer le golf en école même aux enfants pour mieux se connaître.

L’enseignement du golf n’est pas toujours mené par des moniteurs compétents. Mon constat est vrai dans l’enseignement associatif ou commercial des régions. Bizarrement, je l’ai remarqué dans beaucoup d’autres pays européens et encore plus lointains.

Les nouvelles sciences que j’ai apprises ces dernières années dans les pays que j’ai visité ont complété mon jeu et je l’ai écrit dans mes livres.

Faire aimer ce sport aux jeunes

Apprendre avec le jeu

Je crois que Pascal Grizot , agira pour faire changer le fond de l’enseignement de base des enfants et surtout de les faire jouer dès que possible dans un esprit de compétition.

Cela va demander aux clubs de s’organiser autrement. Offrir vite des possibilités de formation aux débutants. Puis rapidement les faire jouer pour toucher leur cœur et leur esprit.

Je pense qu’il serait nécessaire de rencontrer les instituteurs des écoles primaires. Le but est juste dans un premier temps pour faire découvrir ce jeu plus largement aux enfants.

Sport particulier qui demande de découvrir ses capacités réelles pour avoir plaisir de jouer.

Certains l’ont aimé en famille en touchant le seul putting au mini-golf.

Certains clubs nouveaux sont équipés d’un mini-golf maintenant pour développer son jeu personnel.

En ouvrir les piliers

Pourquoi en semaine, sans compétition, ne pas organiser chaque parcours autrement, les parcours? Nous l’avons vu lors de nos derniers en Nouvelle Zélande, Australie et Californie ou Canada.

Pour jouer au golf correctement, j’ai écrit dernièrement que 5 piliers étaient à adapter. Selon son amour du jeu et son projet individuel, le putting les fait comprendre à lui seul.

Jouer souvent et en compétition organisée

Les experts de ce jeu sont capables d’analyser comment des joueurs ont fait des progrès en juniors. Tous rencontrent de difficultés s’ils souhaitent réaliser un avenir professionnel. Il sera peut-être possible de leur ouvrir un projet par des connaissances nouvelles afin de décider leurs choix futur en un meilleur résultat.

Je peux ajouter que notre cerveau d’homo sapiens est un ordinateur depuis des siècles. Je crois possible de créer des programmes nouveaux pour que les jeunes puissent grandir mieux dans ce jeu et dans toutes leurs activités.

Pourquoi ne pas en parler dans les écoles maternelles, primaires et des collèges et agir autrement pour mieux préparer les jeunes dans leur futur?

Inviter les écoles

Participer un peu au golf lors du lycée, cela permettrait de changer l’enseignement général aussi pour que chacun mène mieux sa vie. Je l’ai remarqué aux Etats-Unis, en Angleterre et en Espagne…

Ce n’est pas le nombre d’élèves qui permet de faire des gens compétents. Je crois juste que c’est l’amour des découvertes que l’on fait à chaque instant en classe, en sport et culture.

Beaucoup d’enfants n’aiment pas l’école. Ce constat je l’ai fait depuis longtemps en étant dans mes propres études. La formation individuelle commence particulièrement pour soi entre sa naissance (même un peu avant) et ses 7 ans. Les sciences nous ont appris cela depuis pas mal de temps, pourquoi ne pas l’inclure dans l’éducation des enfants?

Pourquoi ne pas le proposer à l’éducation des jeunes parents ?

Les instituteurs et professeurs leur apportaient-ils ensuite de nouvelles connaissances en golf ?

Moment favorable pour jouer en soi et avec les autres. Partager de petits exercices pour mesurer quelques différences avec soi et ses copains de classe.

Peut-être pour tous de découvrir son stress dans ce jeu. Cette émotion reste une épreuve qui a deux rôles à découvrir, l’occasion de grandir.

Changer le mode d’enseignement du golf

Les nouvelles sciences d’aujourd’hui ont largement changé ce que chacun a pu apprendre depuis 50 ans. La médecine, l’éducation générale, pourraient changer leur façon de soigner et d’éduquer les jeunes gens et leurs parents autrement.

Je suis surpris de voir mon article « Le stress : ami et ennemi », commenté par des gens du monde entier, mais très peu par les français. Pour changer les activités difficiles des forgerons j’ai du apprendre le savoir d’ergonome. Dans ces études nouvelles, j’ai appris que la sophrologie me permettrait d’éviter d’être stressé. Cela m’a servi de me contrôler en tennis et en golf pour jouer comme je l’aimais.

Maintenant, j’imagine que la FFGolf va créer d’autres activités pour se développer.

Des experts et amis ont été invités à participer . Ils ont eu des idées dans leurs activités dans le monde entier. Ils aideront la création de nouvelles opportunités dans divers domaines. Ce sera une coopération nouvelle et utile . Il me semble que pour grandir dans son sport, la France doit voir connaître et comprendre ce qui se passe ailleurs.

Les projets futurs imaginés pour développer le golf par le jeu, le savoir et pas seulement par le geste, vont apporter des changements dans notre sport.

Bon courage à tous

J’ai déjà remercié la FFGolf d’avoir imaginé proposer des salles d’études près des terrains d’entraînement pour les jeunes qui viennent s’entraîner lorsqu’ils sont sélectionnés.

Le Golf National (78) et celui de Terre Blanche (83), Nord et Sud ont aussi fait évoluer les zones d’entraînement.

Ce changement réalisé permettra aux clubs départementaux et régionaux de notre sport qui le découvriront de faire encore plus de progrès chez eux pour leurs nouveaux jeunes .

Avant 2000, un professeur de sport du collège de Bray-sur Seine, membre du Golf de La Forteresse et de son équipe a fait découvrir le golf à ses élèves. Après sa création, notre école de golf a permis d’avoir une équipe de club renforcée.

Certains jeunes élèves ont trouvé leurs métiers avec leur apprentissage extra-scolaire. Pour jouer comme l’on aime, son jeu choisi demande de connaître ses qualités et d’analyser ses défauts pour approcher des ses résultats.

Merci à tous ceux qui vont assister les joueurs débutants qui découvriront facilement ce sport par leur esprit et leur corps.

La compétition du golf n’est pas un combat contre les autres, mais un développent personnel de ses qualités intérieures.

Juste une compétition choisie pour mettre au point son intelligence de vie avec tout ce qui nous entoure afin de mieux s’aimer soi-même.

Prenez soin de vous.

Bien à vous tous dans ce futur.

Michel Prieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *