Situation de Jeu de golf 7 – Driver***

***Les mots soulignés vous apporteront des informations complémentaires

Le parcours de compétition amicale ou de championnat ouvre son accès par le club le plus grand et volumineux du sac de chaque joueur, selon le parcours…

En fait, un club technique difficile à manier à la fois au plan physique, mais surtout à son esprit du JEU.

Etes vous tranquille dans vos activités ? Votre expérience de golfeur a-t-elle confiance dans son JEU ? Quel est votre sentiment réel en début de partie ?

Quel club préférez-vous jouer au premier tee de départ?

Pour prendre son driver, comment préparer et assurer de rester au milieu du JEU? Où en est votre étude du parcours par son JE?

Quel est mon style de préparation pour la confiance de ce départ? Où en suis-je de mes piliers d’engagement? Ai-je fait une méditation d’attention?

Ce club, cher et difficile à manier, est à apprendre en dernier, quand ceux qui servent le plus dans son JEU sont maîtrisés par son JE.

Le driving est son dernier cours d’apprentissage du golf à découvrir à mon avis. Un conseil attentionné pour favoriser son plaisir de jouer.

La situation de jeu de driving a une théorie, un pragmatisme construits sur la philosophie du JEU de golf.

Apprendre à driver

Par tradition de ce sport, chaque joueur qui a l’intention de progresser a le vouloir de maîtriser son driver. L’objectif essentiel avec cet outil semble être pour chacun d’envoyer la balle le plus loin possible. Pourquoi ne pas avoir la volonté d’une balle droite pour assurer son second coup sur le fairway?

Le drive, outil de jeu , long et puissant

L’engagement des joueurs masculins est souvent l’effort physique avec ce grand club. Chacun est-il conscient de la puissance d’effort qu’il engage lui-même, sans contrôler ce club ?

Le résultat de beaucoup de joueurs professionnels, lors de leurs tournois, parfois Majeurs: les balles sont perdues dans des obstacles. Le fairway des grands tournois n’est pas très large, 20 m sur un dessin long et complexe. Les hauteurs du rough sont difficiles et près du point de chute de la balle du joueur professionnel.

Posture de drive en équilibre physique et mental

En clair, tous les joueurs ont un apprentissage du drive de son JEU complexe à découvrir et maîtriser. Le tee de départ est un sujet de leur état d’esprit du moment. Le débutant appliqué maîtrise ses fers, ses bois de parcours sur le fairway et le tee de départ.

L’inconnu de soi est avec le drive. La pensée de chacun, initiée par les exemples des moniteurs, fait croire que cet outil de jeu lui facilitera la possibilité de prendre et grandir son plaisir sur le parcours.

Comment choisir son driver? Comment le faire évoluer dans le temps?

Pourquoi et comment faire le fitting de ce club? Une aide de son efficacité de demain…

Viser le fairway

Pourquoi le débutant, amateur et encore plus professionnel ne cherche-t-il pas à contrôler ses mouvements? Comment avoir la longueur et éviter de se trouver dans les obstacles qui entourent le fairway?

Le parcours complexe le driving selon sa nature

Ce mot anglais semble traduit par une idée philosophique du golf: le bon chemin. Le JEU implique une recherche en soi, le lien de son esprit et de son corps pour rester précis. Loin de la beauté ( esprit français) et très près de l’efficacité (esprit anglais).

La découverte du swing de drive par tradition du passé, s’apprend souvent sur le practice. Hélas, rarement dans le jeu, afin de se maîtriser sur le fairway. Les hommes s’engagent physiquement. Ce n’est pas le cas des dames qui prennent-apprennent-comprennent que leur meilleure situation de JEU sera le centre du bon chemin.

Préparation du swing de drive

L’objectif en début de compétition, invité par son esprit de joueur attentionné, est de mettre sa balle au milieu du parcours, par exemple à 200 m avec un écart de quelques mètres. L’exemple des joueurs professionnels nous marque, les images de TV nous influencent. Le driving est une situation de jeu engagée en puissance.

Ancrage au sol du drive

Or, le but est de préparer un mouvement de la tête du club, calmement et de frapper la balle sur le tee par la vitesse du drive. Certes la position de frappe est athlétique, le tee posé sur la ligne de talon de son pied avant.

Lors de son driving, ses réflexions de départ, ses pensées d’objectif, la trajectoire de drive se décident à la pose du tee de départ. Notre découverte de mouvement débute souvent sur le practice. A-t-on un site équipé d’appareils de technologie moderne? Nous sentons la différence avec les autres clubs du JEU.

Notre JE est-il sensible à l’effort transmis par le club et à la nécessité de le maîtriser? La swing du drive est vraiment un équilibre entre soi et son outil.

Préparer son swing de drive, le joueur a un effort d’attention à réaliser pour s’engager dans ce coup. Pourquoi impliquer un radar lors d’une leçon ? L’art de se maîtriser avec des images et de chiffres. Un apprentissage rapide et je juge efficace par expérience?

Visualiser son driving

La visualisation de chaque départ intervient dans son jeu. A soi de ressentir la réussite que l’on cherche sur le trou à affronter. A chaque joueur d’étudier avant de partir le carnet de parcours, la vidéo du trou. Son expérience du parcours est une aide positive ou négative selon son JEU.

Le bois de parcours glisse au sol

Le driving est efficace avec nos connaissances du tee de départ analysé. Notre savoir du parcours nous aide pour engager la situation du jeu du trou du moment.

La position de driving du joueur est différente de celle des bois de parcours et des fers. Ce grand club lancé offre au joueur une grande puissance de mouvement global. Les conseils des moniteurs sont clairs, ils ouvrent les éléments qu’ils ont utilisés dans leur passé. Leurs intentions leur ont donné de l’efficacité dans l’engagement de leur longueur à leur départ.

Ecarts physiques des éléments de driving

L’écart des pieds est plus large que sur les bois : un pied de plus à droite et à gauche.

L’ancrage au sol est vraiment athlétique et dynamique. La situation de jeu du driving engage son énergie, mais en équilibre du corps. Sa décision de frapper fort avec ses muscles, pour aller loin, entraîne une imprécision du club. Le club se présente mal et nous produisons des erreurs.

Posture de driving en équilibre de soi

Le tee supporte la balle un peu haute, la tête de club a le meilleur pouvoir de la frapper quand elle remonte.

L’important, peu souvent signalé par l’éducateur, est d’être conscient de son rythme de frappe intérieur.

Un constat: les clubs du sac demandent un swing équilibré dont le rythme est différent à chaque coup.

Le rythme appris au putting augmente au chipping. Une situation d’approche ouvre d’autres sensations selon ses clubs liés à ses distances de cible. Les fers courts et longs ont un swing similaire et attentif qui est transmis sur ses bois.

La place du tee de son driving est sur la ligne perpendiculaire de sa trajectoire future au niveau de son talon du pied avant.

Son rythme de drive s’apprend, se comprend avec le temps. Son swing de drive est une adaptation sensible de son swing de fer et de bois. Sa posture et son attention de départ est plus attentionnée sur la seule distance. La position de la balle change le lieu de frappe du club. La précision de direction de la face de club qui se dirige vers la cible ouvre la trajectoire juste, pour rester droit sur le fairway.

Recherche attentive de la direction de trajectoire

Equilibre de montée

Beaucoup de joueurs ne maîtrisent pas le mouvement de son long et puissant drive. Les joueurs cherchent des balles dans le rough du parcours à chaque partie. Une perte de temps de jeu traditionnelle et pénible.

La recherche d’efficacité et du plaisir de jouer pour un débutant demande à celui-ci d’éviter de frapper fort : monter lentement et envoyer son club sans effort. Les petits coups de réussite permettent de trouver son rythme de direction décidée avec ce club particulier.

Ce niveau de conscience permettra de faire ensuite ses expériences d’efficacité relative. La prise de conscience est souvent aidée par l’assistance des radars à chacun de ses outils lors des cours de débutant ou d’amateur.

Le driver permet d’apprendre à se contrôler et progresser ainsi dans tout son JEU. L’apprentissage de la situation de jeu de golf 7 entre en la performance de son JE, en ouvrant son JEU complet.

Alignement de l’esprit et du corps

Le cerveau-ordinateur offre au premier coup d’un tee de départ de contrôler sa situation de jeu de la partie, en lien avec son ambition du moment.

Chaque trou fait partie de son score futur. Chaque coup à y jouer dans la partie est son devenir. Pour le réaliser jouer avec sa confiance intérieure et extérieure pour sa sûreté nous transmet un meilleur plaisir.

Equilibre de driving

A chaque driving, l’objectif premier est sa cible. Cette décision permet de se dessiner la trajectoire avec une précision relative. Pour s’engager avec réussite, il est impératif au drive de s’aligner en prenant des repères sur la ligne de direction du club.

Les deux points de la ligne de frappe sont la balle et un repère situé à 30 cm devant elle. La ligne de ces deux points est le début de celle qui arrive à la cible, le 3ème point de l’arrivée de sa balle.

L’apprentissage sur le parcours seul ou avec un moniteur permet d’utiliser des baguettes de couleur ou d’autres shafts de club du sac. L’apprentissage de vision des lignes a débuté avec le putting puis les fers, il se continue encore avec son driving.

Engagement physique de driving maîtrisé

Pourquoi dans cette situation de jeu aime-t-on frapper fort? Pourquoi vouloir aller loin? Comment s’engager au milieu du parcours? Le driving est pour chaque joueur sa philosophie de JEU et de JE

Dans le jeu moderne des professionnels, les terrains sont plus longs que dans le passé. L’organisation du tournoi veut un score de jeu final près de sa définition. Les matériels et les joueurs affichent tous des progrès chaque année pour le dominer dans ce temps moderne.

Un autre enseignement du mouvement par le jeu, ses règles, sa philosophie, et les situations de golf décrites hausserait le niveau moyen des amateurs. Le plus important de cette évolution est de modifier et de faire découvrir ce sport aux jeunes enfants.

Notre cerveau-ordinateur se programme à tout moment de sa vie avant ses 7 ans. Leur expérience particulière de vie pure débute entre 7 et 14 ans. La responsabilité d’adolescence entre ensuite en soi dans toutes leurs activités. En décidant de réaliser leur éducation du golf entre ces âges, l’espoir d’avoir un champion du monde régulier dans le futur est ouverte.

Transformer l’enseignement du golf

Le golf est à 100% dans son cerveau-ordinateur

Ne pas copier leurs cours d’éducation de et d’attention comme l’intention de Bryson DeChambeau : la recherche de son sommet physique, de puissance de frappe, fait perdre sa précision en petit jeu et approche. L’équilibre de tous les joueurs est à anticiper dans leur JEU.

Le JEU sur le parcours invite chaque joueur à penser en son JE à sa philosophie, ses compétences, ses valeurs. L’équilibre sensible des valeurs et des objectifs du joueur est à créer et faire évoluer pour réussir dans tous ses coups.

Aimer son JEU grandit son JE

Un coup demande à l’instant présent d’oublier celui qui précède et les sentiments qu’il nous apporte. Le golf demande à son JE d’être attentif et attentionné, d’aimer son JEU. Cette intention, à chaque situation de jeu à apprendre, améliorera fortement son JE.

Le golf est le sport individuel qui développe ses qualités dans la vie et ses activités, si l’on aime jouer.

Michel Prieu

Une réponse sur “Situation de Jeu de golf 7 – Driver***”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.